Inde – Journée de prière pour le père Tom Uzhunnalil

La conférence épiscopale indienne, présidée par le Cardinal Baselios Cleemis, demande une journée de prière pour la libération du père Tom Uzhunnalil, le salésien indien enlevé et retenu prisonnier au Yémen par un commando islamiste, depuis le mois de mars 2015. Cette journée se tient le 21 ou le 22 janvier, selon les disponibilités des paroisses.

Dans son message, le cardinal appelle « l’ensemble de l’Eglise en Inde et tous les hommes et les femmes de bonne volonté à prier pour le salut et la liberté du Père Tom  » et invite également à prier « pour la conversion de ceux qui le tiennent prisonnier » afin que Dieu « leur concède la grâce de comprendre l’injustice de leurs actes ».
A l’occasion de cette Journée de prière particulière, le Cardinal Cleemis demande également « à tous nos Evêques, prêtres, religieux et responsables laïcs de faire des prières spéciales pour le Père Tom  » et invite « tous nos compatriotes, hommes et femmes de bonne volonté, à s’unir à nous dans la prière pour le Père Tom. Puissent tous les lieux de culte et toutes nos maisons être bondés de personnes en prière pour notre bien-aimé Père Tom ».
Il souligne également que, depuis 10 mois, la libération du Père Tom Uzhunnalil est attendue « avec une grande angoisse, des supplications et des prières ». Il relance dans ce cadre l’appel fait aux autorités afin qu’elles « fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir la libération de ce prêtre catholique, généreux et altruiste », reconnaissant que les efforts pour la libération du prêtre se sont intensifiés ces dernières semaines, depuis la diffusion d’une vidéo où le salésien apparaît en vie.

Le 4 mars 2016, un groupe armé avait mené une attaque contre une maison religieuse où les Missionnaires de la Charité s’occupaient de personnes âgées et handicapées. Quatre religieuses, rwandaises, indienne et kényane, avaient été massacrées avec dix de leurs collaborateurs. Le père Tom, hébergé dans le couvent, avait été enlevé.

Sources : Radio Vatican et Agence Fides

Comments are closed.