Inde : la vie d’un enfant atteint de trisomie 21 sauvée par la Cour Suprême

En Inde, la Cour Suprême « a refusé d’autoriser une femme enceinte de 26 semaines à avorter au motif que son fœtus était atteint de trisomie 21 ». « Nous avons une vie entre nos mains », a-t-elle déclaré, et selon le rapport de la commission médicale, la vie de la mère, âgée de 37 ans, n’est pas en danger.

Dans ce pays, l’avortement est autorisé jusqu’à 20 semaines de grossesse. Le concept d’ « interruption médicale de grossesse » possible jusqu’à la naissance en France, n’existe pas en Inde.

Toutefois, la même Cour a autorisé début février une femme de 22 ans à mettre fin à sa grossesse, car sa vie était menacée ; une autre autorisation a été donnée pour un enfant non viable.

 

 Source Généthique

Comments are closed.