Inde – Le gouvernement et le parlement du Kerala se mobilisent pour le père Thomas Uzhunnalil

Les informations sur le Père Thomas Uzhunnalil sont extrêmement rares. De fait, on ne sait pas grand-chose de sa situation depuis la mise en ligne le 8 mai d’une vidéo dans laquelle il appelle à l’aide (voir ici et ). Selon un article paru sur le site Matters India, avant-hier, le gouvernement du Kerala – État où le Père Uzhunnalil est né – pourrait prendre des initiatives politiques pour accélérer le processus menant à sa libération. En voici la traduction. On notera qu’un député de l’Assemblée du Kerala soutient qu’une rançon aurait été demandée par les ravisseurs…

Pinarayi Vijayan, Premier ministre de l’État du Kerala [Inde] a déclaré qu’il allait faire remonter jusqu’au Premier ministre Narendra Modi, l’affaire du prêtre catholique originaire du Kerala, Tom Uzhunnalil, détenu en un lieu inconnu du Yémen.

Pinarayi Vijayan a répondu à une motion présentée à l’Assemblée du Kerala par l’ancien ministre des Finances de l’État, K.M. Mani, qui accuse le gouvernement de l’État de ne rien faire par obtenir la libération du prêtre enlevé.

C’est avec colère que Mani a déclaré : « Le gouvernement de l’État [du Kerala] a une responsabilité dans cette affaire. Il ne sert à rien de se contenter d’envoyer des lettres au gouvernement de l’Union [New Delhi]. L’urgence de l’heure c’est l’action du [gouvernement central] ».

« On a pu voir ce malheureux prêtre déclarant lui-même dans une vidéo qu’il était retenu otage parce qu’il était Indien. Nous vous demandons donc [Premier ministre Vijayan] de faire remonter cette affaire de manière personnelle jusqu’au Premier ministre [Modi] », a déclaré Mani.

Le député indépendant P.C. George, qui soutient cette affaire, a déclaré au siteindia.comque la seule manière d’obtenir la libération du prêtre était de payer la rançon qu’exigent les ravisseurs.

Vijayan a déclaré aux parlementaires qu’il avait adressé trois lettres au gouvernement central. « Je vais désormais dès que possible et personnellement faire remonter cette affaire au Premier ministre [Modi] » […]

Le site Observatoire de la christianophobie a lancé, le 10 mai dernier, une nouvelle chaîne de prière pour le Père Uzhunnalil. Si vous voulez bien la rejoindre, vous pouvez le signaler ici

Source

Comments are closed.