Inde – Plus de 500 agents de police pour protéger un Collège catholique

Plus de 500 agents de police surveillent actuellement le Collège Sainte Marie de la ville de Vidisha, au Madhya Pradesh, pour conjurer le risque d’une attaque de la part de militants du mouvement extrémiste Akhil Bharatiya Vidyarthi Parishad (ABVP), mouvement estudiantin du Bharatiya Janata Party (BJP), au pouvoir dans différents Etats indien ainsi qu’au niveau fédéral. Le BJP et les groupes qui lui sont affiliés, tels que l’ABVP, ont tacitement approuvé le fait que des militants hindouistes cherchent à prendre le contrôle ou à violer la liberté et l’engagement d’écoles chrétiennes au Madhya Pradesh, dans le centre de l’Inde, et dans diverses parties du pays.

Le 4 janvier dernier, la police avait éventé une tentative de l’ABVP visant à entrer au Collège Sainte Marie de Vidisha pour y pratiquer le rite hindouiste du Bharat Mata Aarti.

Les groupes extrémistes avaient menacé de prendre d’assaut le Collège et de pratiquer le rite de force le 16 ou le 17 janvier.

Percevant le danger, l’Association diocésaine du Madhya Pradesh a interpellé la police et les institutions civiles, cherchant auprès d’elles une protection pour ses institutions éducatives.
« Le 15 janvier, le Procureur général adjoint du Madhya Pradesh a donné à la Haute Cour de Jabalpur la garantie d’une protection pleine et entière du Collège. Il faut dire que la parole donnée a été respectée. Le 16 janvier, plus de 500 agents de police complètement équipés ont été déployés – indique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Théodore Mascarenhas SFX, Secrétaire général de la Conférence épiscopale indienne. Selon les données officielles, quelques 32 responsables extrémistes ont été arrêtés de manière préventive les 15 et 16 janvier.

Certains agitateurs ont été arrêtés bien avant de parvenir devant le Collège et sans des responsables qui coordonnent l’action, les intentions violentes ont échoué.

« Le Ministre de l’Intérieur de l’Union, Rajnath Ram Badan Singh, et l’administration du Madhya Pradesh ont droit à nos félicitations et à notre gratitude. Nous croyons également dans le pouvoir de la prière et demandons le soutien et la prière continuels de tous » a déclaré à Fides Mgr Mascarenhas.
La semaine passée, l’Eglise catholique au Madhya Pradesh a présenté une pétition écrite à la Haute Cour de Jabalpur demandant la protection à l’encontre des groupes de militants extrémistes qui violent la liberté de religion garantie par la Constitution. Ladite pétition a été accueillie le 15 janvier, ce qui a permis à la police d’assurer la légitime protection des lieux.

 

Source Agence Fides

Comments are closed.