Inde – Provocations hindouistes dans le Madhya Pradesh

Nous relayons ici un article traduit d’un média non chrétien, l’Hindustan Times. Il est tout fait révélateur des provocations et des intimidations que subissent les chrétiens en Inde et notamment dans le Madhya Pradesh. Le groupe « de droite » dont il est question est en fait un mouvement extrémiste hindou particulièrement violent.

Des activistes d’une organisation de droite ont envahi une église dans le Madhya Pradesh et interrompu le culte qui s’y déroulait au prétexte qu’un garçon hindou était en train de s’y convertir [au christianisme] pour solenniser son mariage avec une jeune fille chrétienne. Les membres de l’Hindu Vahini n’ont quitté les lieux qu’après avoir constaté qu’aucun rituel de conversion ou de mariage ne se déroulait dans l’église de Shivpuri. Les parents de la jeune fille ont expliqué à ces activistes qu’il ne s’agissait que d’une réunion de prière dans cette église, et qu’elle serait suivie d’un dîner. Le mariage des deux jeunes gens devrait se faire au temple [hindou] Arya Samaj à Ujjain le 13 mars, ont déclaré les parents de la fiancée en leur montrant le carton d’invitation pour les calmer. L’inspecteur de police de la ville a déclaré que cet incident était la conséquence d’une confusion. « Des membres de l’Hindu Vahini sont venus nous voir en alléguant qu’une conversion forcée était en train de se dérouler. Une équipe de policiers les a accompagnés à l’église mais leurs affirmations se sont révélées être fausses. Nous n’avons enregistré aucune main courante », a-t-il déclaré. Les conversions religieuses par force, séduction ou par des moyens frauduleux sont interdites par la Madhya Pradesh Dharma Swatantrya Adhiniyam (loi sur la liberté religieuse de l’État du Madhya Pradesh). Changer de religion sans en avertir les autorités est également passible d’une peine selon la loi. L’archevêque de Bhopal, [Mgr] Leo Cornelio, et le Catholic Secular Forum (CSF) ont soutenu, l’an dernier, que le mésusage de cette loi ciblait la communauté [chrétienne] minoritaire.

Source : Hindustan Times, 1er mars – © CH pour la traduction.

Comments are closed.