Indonésie – Nouvelle manifestation islamiste contre le gouverneur chrétien de Jakarta

Un mois toute juste après la dernière manifestation géante de début novembre, ce sont.quelques 200.000 musulmans qui ont à nouveau défilé ce vendredi 2 décembre au coeur de Jakarta, contre le gouverneur chrétien de la capitale. Bien qu’une enquête officielle soit en cours, les manifestants réclament maintenant l’incarcération immédiate d’Ahok, le gouverneur de Jakarta, qu’ils accusent de blasphème.

« Oui, la police a effectivement ouvert une enquête, mais ce qui nous importe, ce n’est pas la loi ou la justice indonésienne. Ce qui compte, c’est de respecter le principe de la religion et le principe du Coran ! » affirme un manifestant.

Son élection en 2014 à la tête de la capital avait été perçue comme un signe encourageant pour la stabilité du pays, mise à mal par la lutte contre les chinois et contre les chrétiens à la fin des années 1990. Ahok s’était notamment attelé à une campagne anticorruption. Candidat à sa réélection en février 2017, il était donné favori par les sondages. Or, fin septembre, il a accusé ses adversaires d’instrumentaliser le verset du Coran qui suggère que les musulmans n’ont pas le droit de choisir des non-musulmans comme chefs. Plusieurs organisations radicales islamistes se sont alors immédiatement mobilisées et ont obtenu le lancement d’une procédure judiciaire pour « blasphème ». Le 4 novembre dernier, entre 100.000 et 200.000 personnes avaient manifesté dans la capitale pour réclamer l’arrestation du « kaffir », l’« infidèle ». Un rassemblement qui avait dégénéré, faisant un mort et une centaine de blessés. Ahok, malgré ses excuses, a déjà été interrogé deux fois neuf heures et s’est dit prêt, jeudi dernier, à affronter un procès.

Comments are closed.