Institution Bienheureux Marcel Callo (83) – retour sur la journée des familles du 10 février 2018

Le samedi 10 février, les familles de l’Institution Bienheureux Marcel Callo se réunissaient pour une journée pas comme les autres … Le programme proposait un dosage bien équilibré, entre rencontre, réflexion, écoute, partage, jeu, bonne humeur, famille, sport, prière, enseignement, rigolade et complicité … le secret d’une journée des familles plutôt réussie !

Le temps de la réflexion


Samedi matin, 9h30, pas facile de se motiver, on serait bien resté sous la couette… on comptait sur le café pour réconforter tout le monde, mais la machine n’a pas fonctionné ! Qu’à cela ne tienne, pendant que les enfants prennent possession du parc du château Colbert pour une matinée de jeux en équipe, les parents s’installent pour la première conférence : la pédagogie Montessori présentée par Stéphanie Var. Ancienne institutrice de l’école partie vivre à Paris, elle revient
nous expliquer tout le bien-fondé de cette approche en la remettant en perspective des récentes découvertes en neuroscience qui confirment ses résultats très positifs.


Les quelques illustrations concrètes qu’elle propose terminent de convaincre l’assemblée, et c’est à ce moment-là qu’entre en jeu la notion de coéducation : rendre l’enfant acteur de ses apprentissages est un enjeu qui dépasse largement le cadre de l’école ! Chacun est invité à
poursuivre la démarche à la maison, en profitant de chaque petite occasion qui se glisse dans le quotidien d’une famille.
La pédagogie Montessori est bien l’un des outils qui permettent une réelle prise en charge personnalisée des élèves, c’est pourquoi elle s’intègre parfaitement dans le projet de l’établissement Marcel Callo.


La transition est toute trouvée pour le Père Jacques Baudry, aumônier de l’Institution, venu nous parler de l’éducation préventive de Don Bosco. Cette méthode choisie par l’école comme principe éducatif permet d’accompagner le développement individuel de chaque enfant en
l’aidant à choisir ce qui est bon pour lui, à découvrir et cultiver ses talents. Les fruits sont nombreux, mais les plus visibles sont certainement la confiance en soi et la joie partagée.

Place au partage en famille

Les enfants retrouvent leurs parents pour vivre ensemble le temps de la messe. Un temps fort de prière et de recueillement qui replace la journée sous le regard de Dieu, en réunissant toutes les familles, quelles que soient leurs pratiques habituelles.
Après le repas partagé, pris sur la terrasse ensoleillée autour de grandes tablées à l’allure
de fête de village, pas facile de déplacer cette joyeuse farandole jusque dans le parc ! Mais, les membres de l’équipe pédagogique sont déjà en place et les stands de jeux sont ouverts. Chaque famille forme une équipe pour relever ensemble les épreuves et défis proposés … Les petites familles unissent leurs forces, l’heure est à la rigolade et les enfants se régalent à observer leurs parents qui se prennent au jeu ! Si bien qu’il est compliqué de rassembler tout le monde pour terminer cette belle journée par un dernier enseignement…

Un peu de grain à moudre

Nous accueillons Sœur Faustine de Jésus, de la communauté des Sœurs apostoliques de St Jean à Brignoles, venu nous parler d’un enjeu éducatif insidieux, mais bien réel : le
relativisme moral. Après un bref retour sur la définition du relativisme qui imprègne notre société, Sœur Faustine nous en explique le danger : « 
sacrifier la vérité sur l’autel de la liberté  ». Illustrant ses propos par ses multiples expériences, vécues principalement lors de ses années d’apostolat à New York, elle démontre qu’un jeune ne peut pas faire un choix si on ne lui a pas d’abord donné les moyens de le faire. « Voilà pourquoi vous ne devez pas avoir peur d’affirmer la vérité à vos enfants. Si vous ne le faites pas, d’autres s’en chargeront !  »
Cette journée bien remplie se termine par une bénédiction des familles qui repartent avec de beaux souvenirs et un peu de grain à moudre…

Sara Calamel
Institution Bx Marcel Callo

Qu’est-ce que l’Institution Bx Marcel Callo ?

Au cœur de la paroisse du Cannet-des-Maures, l’Institution Bienheureux Marcel Callo est une école catholique hors contrat. A la demande de Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon, l’Institut du Verbe Incarné en assume la tutelle, en lien étroit avec le directeur de  l’Enseignement catholique du diocèse de Fréjus-Toulon.

L’Institution Bienheureux Marcel Callo a pour activité principale la formation des enfants, de la maternelle au secondaire, dans le respect du droit français des textes fondamentaux de l’enseignement catholique et des accords conclus.

(plus d’informations)

Consulter la dernière lettre d’information de l’école : lettre_info24 (pdf)

Faire une offrande de carême à l’Institution Bx Marcel Callo

Vous pouvez faire un don ou alors soutenir l’école par différents moyens.

Comments are closed.