Institution de l’Église orthodoxe ukrainienne

Unissant l’Église orthodoxe de Kiev et l’Église autocéphale ukrainienne, l’Église orthodoxe ukrainienne vient d’être instituée le samedi 15 décembre 2018 dans le cadre d’un “concile de réconciliation”. Le métropolite Epiphanius sera donc la responsabilité de cette Église. S’il n’a pas pris le titre patriarche, il se heurte au refus de Moscou, qui considère le concile qui vient de se tenir à Kiev comme illégal. Selon la dépêche de Radio Vatican, son métropolite  « serait un homme de foi, qui aime le travail d’équipe et qui aurait le sens pratique. On le dit en outre loin des groupes d’influence. » Il doit se rendre à Instabul (Constantinople) pour recevoir du patriarche Bartholomée le « Tomo ». Cette expression désigne ce décret en vertu duquel la nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine sera considérée comme autocéphale. L’institution de cette Église intervient dans un vif contexte de tension entre Kiev et Moscou. Le patriarche orthodoxe de Moscou Kirill à appelé les responsables politiques et religieux à défendre l’Église orthodoxe d’Ukraine – la dénomination restée fidèle à Moscou –  « l’immixtion de l’État dans la vie ecclésiale en Ukraine ». Le responsable de l’Église orthodoxe russe redoute des persécutions. Il a également lancé son appel au pape François.

Source Radio Vatican 

Comments are closed.