Irak – Des chrétiens voudraient un État qui leur soit propre

La demande n’est pas nouvelle, mais elle est renouvelée avec force car les chrétiens irakiens – ce qu’il en reste… – ne se sentent soutenus par personne. L’émigration massive des chrétiens irakiens ne leur donne toutefois guère de poids pour une telle revendication à un État qui leur soit propre, et les organisations de la diaspora chrétienne sont divisées, ce qui ne permet pas non plus un appui puissant depuis l’étranger. La situation est vraiment tragique pour l’avenir de la chrétienté en Irak…

Un certain nombre des chrétiens qui restent à Bagdad souhaiterait que la communauté internationale protège leur religion au moyen de la constitution d’un État similaire à l’État du Vatican ou à l’État du Koweït. « Nous appelons, en tant que chré­tiens irakiens, à la création d’un État indépendant même s’il est petit comme celui du Vatican ou du Koweït. Les Nations unies et le Conseil de sécurité des Nations unies devraient alors protéger notre État », a déclaré au correspondant de Rudaw Bahman Hassan, Robert Jameel membre de l’église Etihad de Bagdad.

« Nous demandons la constitution d’un État parce que nous avons beaucoup souffert et que nous n’avons aucun soutien et que nous ne faisons confiance à personne. C’est pourquoi nous demandons un État pour les chrétiens », a ajouté Jameel. […] « La plupart des chrétiens ont émigré en raison des mauvaises conditions de la sécurité, et c’est pourquoi beaucoup d’églises de Bagdad ont fermé leurs portes.

“Le nombre des prêtres a aussi diminué”, a déclaré Byus Qasha, le prêtre de l’église Mar Youssef [Saint-Joseph] […] « Les changements démographiques [dus au départ des chrétiens] dans les banlieues de Bagdad ont eu un énorme impact sur les églises. Par exemple, les zones de Bataween et Kamsara ne sont plus ce qu’elles ont été. Beaucoup de chrétiens vivaient dans ces zones voici vingt ans », nous a expliqué Carlo Sanharib, un chrétien de Bagdad. […] « Il y avait, par exemple, beaucoup de chrétiens qui vivaient à Shorja dans le passé. Ce sont les raisons pour lesquelles les églises ferment leurs portes. Pourquoi devraient-elle les laisser ouvertes, puisqu’il n’y a plus personne pour y aller assister au culte ? » D’autres responsables chrétiens ont dit à Rudaw qu’une province administrée par les chrétiens permettrait une stabilité à long terme dans une plaine de Ninive mouvante où de nombreux groupes ethniques et religieux revendiquent des mêmes territoires. « La plupart des chrétiens qui viennent à mon église pour prier sont favorables à une région ou à une province chrétienne, placée sous protection internationale », avait déclaré du Rudaw, en septembre dernier, le Père Jamil Gorgis, prêtre à Dohuk où quelque 75000 chrétiens de Mossoul se sont réfugiés

Source Christianophobie Hebdo. Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement

 

La lecture de cet article vous a-t-elle été utile ?
Infocatho est un média gratuit au service de la vie de l'Eglise et de la foi catholique.
Votre don aujourd’hui est nécessaire à son existence et à son développement.
Merci pour votre don et votre prière.
L'équipe d'Infocatho

Faire un don

Comments are closed.