Irak : disparition de quatre membres de SOS Chrétiens d’Orient

Quatre salariés de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient ont disparu le lundi 20 janvier 2020 à Bagdad. L’ONG a en effet confirmé ce vendredi cette disparition dans une conférence de presse donnée dans ses locaux. Les membres de l’ONG avaient rendez-vous le lundi dernier à Bagdad à 17h, le dernier contact ayant eu lieu à 16h40. Les intéressés étaient en dehors de la zone verte de la capitale. Ils devaient renouveler leurs visas et régler différentes questions administratives pour les opérations de l’ONG.

Les recherches ont été lancées par SOS Chrétiens d’Orient, qui a rapidement contacté les autorités françaises le 22 janvier. Trois salariés étaient de nationalité française, le quatrième étant irakien.

Il y a peu de renseignements sur les intéressés et sur les conditions de leur disparition. Aucune demande de rançon, ni revendication n’aurait été formulée selon l’ONG, qui indique qu’il ne s’agissait pas de volontaires, mais « de personnes expérimentées, en bonne santé et disposant d’une parfaite connaissance des protocoles de sécurité en zone à risque ». Si SOS Chrétiens d’Orient travaille en Irak (dans le nord et au Kurdistan irakien), l’association n’opère pas dans la capitale du pays.

SOS Chrétiens d’Orient a été créé en 2013 et travaille dans plusieurs pays comme l’Arménie, l’Égypte, l’Éthiopie, l’Irak, la Jordanie, le Liban et la Syrie pour soutenir les populations chrétiennes.

Le point sur la situation donné par Benjamin Blanchard, directeur général de SOS Chrétiens d’Orient :

Comments are closed.