Irak, Syrie : les chrétiens partis ne reviendront pas…

C’est l’opinion de l’administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, telle qu’il l’a exprimée à Assyrian International News Agency.

C’est tragique et on souhaiterait qu’il se trompe, mais il est mieux à même d’en juger que nous… Les réfugiés chrétiens qui ont fui la violence en Irak et en Syrie ne retourneront probablement pas chez eux dans les circonstances présentes selon l’administrateur apostolique du Patriarcat de Jé­rusalem.

« Personne ne sait de quoi l’avenir sera fait », a déclaré l’archevêque Pierbattista Pizzaballa. « Ils sont partis et il est peu probable qu’ils reviennent. » « La situation est tragique » en Syrie, ajoute le prélat, « c’est un pays qui a cessé d’exister, il est détruit. »

L’administrateur apostolique – qui dirigeait précédemment la Custodie franciscaine de Terre Sainte – a déclaré que la radicalisation de la jeunesse musulmane avait causé d’énormes problèmes à la région. Il a déclaré que le conflit qui balayait le MoyenOrient devait d’abord être compris comme « une guerre entre musulmans », mais dont les chrétiens éprouvaient les conséquences brutales. Le problème s’étant aussi étendu, a-t-il dit : l’idéologie islamique radicale atteint désormais la Jordanie. […] Sur les perspectives d’un accord de paix qui pourrait apaiser les tensions entre Israël et la Palestine, l’archevêque Pizzabella a simplement répondu : « Je vais être honnête : il n’y a rien de tel pour le moment. »

 

Source et traduction observatoire de la christianophobie

Comments are closed.