Kenya – Les filles de Saint Paul s’engagent dans l’éducation des jeunes face aux incitations à la haine des réseaux sociaux

Enseigner aux jeunes l’usage correct des réseaux sociaux et éviter la propagation de discours incitant à la haine en vue des élections générales du 8 août : tel est le but de la rencontre organisée au siège des Publications africaines pauliniennes de Nairobi à laquelle ont participé 200 lycéens.

« Les jeunes peuvent devenir violents en prenant pour exemple ce que d’autres font sur les réseaux sociaux. A différentes occasions, les hommes politiques font des discours incitant à la haine et les jeunes peuvent penser que cela est juste et qu’il est donc normal de se comporter ainsi » a déclaré Sœur Joséphine Idowu, des Filles de Saint Paul, qui a dirigé la rencontre.

La religieuse a souligné que les réseaux sociaux peuvent en revanche être utilisés de manière positive au profit de l’Evangélisation.

« Les réseaux sociaux jouissent d’une grande influence et peuvent informer les jeunes. Ils peuvent accroître leurs connaissances, enrichir leurs interactions, améliorer leur estime de soi et être utilisés pour les prières » affirme Sœur Idowu.

Au Kenya, les Filles de Saint Paul ont lancé un programme d’éducation civique de trois mois destiné aux jeunes qui sont le groupe le plus souvent pris pour cible par les hommes politiques pour les induire à commettre des violences.

Le programme en question prévoit la publication de livres et d’opuscules, la production de matériel audiovisuel et des rencontres dans les écoles avec des professionnels des moyens de communication et des responsables religieux.

Source Agence Fides

Comments are closed.