Ces KTO qui s’engagent – Et… toi ?

Message de saint Paul pour toi (oui toi qui viens de lire ces 6 mots) :
« Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi ; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère ; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement. » (Rm 12.6)

Voilà un saint Paul bien posé ne trouvez-vous pas ? Il nous a habitué à plus de verve et d’apostrophe. Imaginez-vous cette petite invitation, avec le ton de la lettre aux Thessaloniciens et aux Corinthiens, où chacun en prend pour son grade. Cela pourrait donner, version ‘aujourd’hui’ :

Toi ! Oui toi qui es en train de me lire ! Tu sais bien que nous avons tous reçu des dons différents ? Non ? Tu sais aussi qu’il y a une certaine parabole des talents… ça te parle ça…

Un jour saint Pierre, avec qui tu sais que je n’ai pas toujours été d’accord, en a même rajouté une couche : les dons de Dieu ne sont pas pour toi mais pour les autres. Nous sommes dispensateurs des grâces disait-il dans sa première lettre. Car, comme je l’ai dit et redit à ces têtes de mules de Corinthiens, qu’as-tu que tu n’aies reçu ?

Donc toi qui me lis et me rabâche même depuis des années… si tu as reçu, c’est un don de Dieu non pour toi mais pour les autres.

Alors on fait une petite pause : toi qui as reçu le don de… (complète et ne tourne pas la tête, c’est bien à toi que je m’adresse) qu’attends-tu pour que ce don serve la gloire de Dieu et le salut des hommes qui passent sous ton nez ? Non, non ne regarde pas le bon samaritain, ou les saints canonisés, c’est toi, là, aujourd’hui avec ce que Dieu t’a donné.

Ne serais-tu pas en train de commettre un petit larcin en gardant ces dons pour toi ou en les enterrant ? Une petite lâcheté ? Une désobéissance à Dieu ? Un égoïsme ? Un peu d’avarice ! Moui… pas très très glorieux ça !

Alors hop hop hop on se réveille et on ne lâche pas (ONLR comme qui dirait) :

Toi qui me lis, quel est ce don de Dieu pour les autres ? Comment tu dis ? Répète-le ?… Et alors ? Tu attends quoi pour servir Dieu et ton prochain avec cette grâce ? D’avoir fini tes études ? Ah parce qu’on ne peut être étudiant et servir son prochain ? D’avoir élevé tous tes enfants ? Et après, il y aura les petits-enfants et au train où vont les choses, les arrières petits…

Juste un petit post signé de ma main comme je le fais à la fin de mes lettres : si le monde va mal et aime si peu Dieu, ce n’est pas tant parce que Dieu ne fait rien pour le monde que parce que “tu”, “je” ne fais pas ce que Dieu attend que “tu”, “je” fasses de ses grâces pour le monde.

Comments are closed.