La communauté Saint-Martin fête ses 40 ans ! Le 11 novembre à Evron

  • 11H : MESSE À LA BASILIQUE NOTRE-DAME DE L’EPINE

    15 H 30 : SPECTACLE DES SÉMINARISTES À LA SALLE DES FÊTES “SAINT MARTIN LE MISÉRICORDIEUX” (entrée libre)

     

     

    “Prendre Dieu au sérieux, sans se prendre au sérieux”. Il y a quarante ans exactement, l’abbé Jean-François Guérin fondait une nouvelle communauté avec ce mot d’ordre qui définit assez exactement ce que l’on perçoit de la communauté Saint-Martin aujourd’hui.

    VIVRE SELON L’EXEMPLE DE SAINT MARTIN

    En 1976, l’abbé Jean-François Guérin créait cette communauté à Gênes sous l’impulsion du cardinal Siri : une communauté de prêtres et de diacres séculiers qui vivent en communauté en s’efforçant de suivre l’exemple de saint Martin dans les services pastoraux de leurs diocèses.

    En 1980 sont célébrées les premières ordinations sacerdotales qui ont rapidement poussé la communauté, dès 1993, a créer sa propre maison de formation à Candé, dans le diocèse de Blois. En 2014, les bâtiments sont devenus trop petits, les pères installent leur maison mère à Evron, en Mayenne, où ils sont actuellement.

    Concrètement, la communauté répond ensuite aux appels épiscopaux pour s’installer dans telle ou telle ville de France ou d’ailleurs. Le premier diocèse à faire appel à eux est celui de Toulon, en 1984. Quarante ans après sa création et dix ans après la mort de son fondateur, la communauté compte 104 prêtres et diacres, une centaine de séminaristes en formation et 16 jeunes en année de propédeutique, c’est-à-dire de discernement sur une éventuelle vocation religieuse. Elle sert 21 paroisses dans 18 diocèses de France, ainsi que deux autres en Italie et à Cuba. Et 35 diocèses français et une vingtaine étrangers ont aujourd’hui demandé à la communauté de s’installer chez eux.

    Ils interviennent dans les écoles, les camps d’été, les pèlerinages, et accueillent des centaines de jeunes venus se former, se ressourcer ou tout simplement demander de l’aide à ces gardiens de l’essentiel.

    Source : site du diocèse de Tours

Comments are closed.