La Congrégation pour le Culte divin intégralement renouvelée sur fond de polémique liturgique

Le Pape a nommé ce vendredi matin, 28 octobre 2016, 27 nouveaux membres pour la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements, dicastère dont seul le préfet, le cardinal guinéen Robert Sarah est maintenu.

Cette vague de nominations crée un malaise dans certains milieux catholiques. En effet, l’intégralité des membres de la congrégation a été renouvellée à l’exception de son préfet. Sur fond de polémique “ad orientem” sur l’orientation de la célébration liturgique, ce renouvellement est qualifié de purge par certains qui constatent le remplacement de tous les membres nommés par le pape Benoït XVI par des prélats moins pétris de liturgie.

Avec la nommination du cardial Stella, on parle même de mise sous tutelle de la congrégation. Une inflexion liturgique semble se profiler sous le pontificat du pape François que l’on sait peu intéressé à ces questions.

L’évêque français, Mgr Aubertin, connu pour être peu enclin au déploiement liturgique fait parti des nouveaux membres.

Alors que la guerre liturgique semble avoir repris en France et en Belgique après les épisodes de Rennes et Bruxelles, ce renouvellement intégral ne semble pas aller dans le sens d’une pacification.

Parmi ces nouveaux membres figurent 10 cardinaux, parmi lesquels sept avaient été élevés au cardinalat par le Pape François :

Le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège

Le cardinal Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le Clergé

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec (Canada)

Le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque de Ouagadougou (Burkina-Faso)

Le cardinal John Atcherley Dew, archevêque de Wellington (Nouvelle-Zélande)

Le cardinal Ricardo Blázquez Pérez, archevêque de Valladolid (Espagne)

Le cardinal Arlindo Gomes Furtado, évêque de Santiago de Cabo Verde (Cap-Vert)

Trois autres cardinaux avaient été créés par Benoît XVI :

Le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la Culture

Le cardinal Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne (Allemagne)

Le cardinal John Onaiyekan, archevêque d’Abuja (Nigéria)

La liste des nouveaux membres du dicastère en charge de la liturgie compte également 17 archevêques et évêques, non membres du Collège des cardinaux, mais pour la plupart en responsabilité sur les questions de liturgie au sein de leurs conférences épiscopales respectives :

Mgr Piero Marini, président du Comité pontifical pour les Congrès eucharistiques internationaux

Mgr Dominic Jala, archevêque de Shillong (Inde)

Mgr Domenico Sorrentino, archevêque-évêque d’Assise (Italie)

Mgr Denis Hart, archevêque de Melbourne (Australie)

Mgr Bernard-Nicolas Aubertin, archevêque de Tours (France)

Mgr Romulo G.Valles, archevêque de Davao (Philippines)

Mgr Lorenzo Voltolini Esti, archevêque de Portoviejo (Équateur)

Mgr Arthur Joseph Serratelli, évêque de Paterson (États-Unis)

Mgr Alan Stephen Hopes, évêque de East Anglia (Grande-Bretagne)

Mgr Claudio Maniago, évêque de Castellaneta (Italie)

Mgr Bernt Ivar Eidsvig, évêque d’Oslo (Norvège)

Mgr Miguel Angel D’Annibale, évêque de Rio Gallegos (Argentine)

Mgr José Manuel Garcia Cordeiro, évêque de Bragance et Miranda (Portugal)

Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg (Suisse)

Mgr Jean-Pierre Kwambamba Masi, évêque auxiliaire de Kinshasa (République démocratique du Congo)

Mgr Benny Mario Travas, évêque de Multan (Pakistan)

Mgr John Bosco Chang Shin-Ho, évêque auxiliaire de Daegu (Corée du Sud)

Source

Comments are closed.