La Consécration au Sacré-Cœur de Jésus, une bénédiction pour la nation ghanéenne

« Je vous apporte les salutations du Pape, sa Bénédiction apostolique et son fervent souhait que votre nation continue à vivre en paix et dans la stabilité au sein d’un parcours de développement qui pourra devenir un modèle d’unité et de progrès dans le respect des droits fondamentaux et de l’environnement au sein duquel tous ses habitants pourront prospérer et où même les plus vulnérables ne souffriront pas à cause de la marginalisation ou de l’inattention ».

C’est ce qu’a déclaré S.Em. le Cardinal Giuseppe Bertello, Président de la Commission pontificale pour l’Etat de la Cité du Vatican et Président du Gouvernorat dudit Etat, en la Cathédrale du Saint Esprit au cours de la célébration consacrant une nouvelle fois le Ghana au Sacré-Cœur de Jésus.

Le Cardinal a été envoyé au Ghana en qualité d’envoyé spécial du Saint-Père dans le cadre de ces célébrations. Il a remarqué qu’il est très encourageant de voir les progrès réalisés par le Ghana en soixante ans : la consolidation de ses institutions démocratiques, la croissance de différentes potentialités, l’instauration de relations diplomatiques avec d’autres nations et son importante contribution en matière de maintien de la paix dans les zones de conflit, « le tout en restant fidèle – au prix de grandes difficultés – à ses idéaux humains. C’est pourquoi les évêques du Ghana ont été inspirés de consacrer leur pays au Sacré-Cœur de Jésus » a déclaré le Cardinal.
Il a ajouté par ailleurs que « aujourd’hui, nous avons une autre raison pour nous réjouir, dans la mesure où, au cours de ces premières Vêpres de Carême, le Ghana sera de nouveau consacré au Sacré-Cœur de Jésus. Aujourd’hui se renouvellera ce qui s’est passé voici 60 ans, le 3 mars 1957. Quelques jours seulement avant la proclamation de l’indépendance, le 6 mars, le pays fut consacré au Sacré-Cœur de Jésus, une consécration qui fut ensuite répétée en 2007, à l’occasion du Jubilé d’or de sa naissance en tant que nation »

Source

Comments are closed.