La famille, « meilleur allié pour le progrès intégral de la société » – Discours du pape aux AFC d’Europe

Pour le pape François, il n’existe pas de « meilleur allié pour le progrès intégral de la société que de favoriser la présence de familles dans le tissu social ». Le pape a reçu en audience les participants à la rencontre organisée par la Fédération des Associations familiales catholiques en Europe (FAFCE) à l’occasion du 20e anniversaire de sa fondation ce jeudi 1er juin 2017, dans la Salle Clémentine du Palais apostolique du Vatican.

Parlant de « capital familial » appelé à « imprégner les relations économiques, sociales et politiques du continent européen », le pape a souligné la nécessité d’une culture de la rencontre « où l’on valorise l’unité dans la différence, la réciprocité et la solidarité entre les générations ». Une culture de la rencontre qui pourrait ouvrir « des horizons positifs » aux quatre crises que traverse l’Europe : crise démographique, crise migratoire, crise du travail et crise de l’éducation.

Face à ces défis, le pape François a encouragé la FAFCE à « provoquer un dialogue constructif avec les différents acteurs de la scène sociale, sans cacher votre identité chrétienne », identité qui, au contraire, permet de « voir au-delà de l’apparence et de l’instant ». Pour ce faire, il a invité la Fédération à inviter d’autres familles à s’associer, parce que « l’union fait la force ».

Fondée en 1997, la FAFCE représente aujourd’hui des associations familiales catholiques de 14 pays européens. L’organisation a un statut participatif auprès du Conseil de l’Europe et est membre de la Conférence des ONG internationales du Conseil de l’Europe. Elle fait également partie de la plateforme des droits fondamentaux de l’Union Européenne.

Retrouvez traduction du discours que le pape a adressé aux personnes présentes.

 

Comments are closed.