La France appelle à la libération du patriarche de l’Eglise orthodoxe d’Erythrée

Dans un communiqué, l’Etat français se dit « vivement préoccupé par le maintien en résidence surveillée » de sa Béatitude Aboune Antonios. L’Erythrée fait partie des dictatures les plus dures au monde, non loin derrière la Corée du Nord.

Cela fait désormais 10 ans que le patriarche d’Erythrée est maintenu de force chez lui par la police de l’Etat.

Selon une source « depuis 6 mois des rumeurs circulent sur l’état de santé du patriarche, qui semble s’être considérablement détérioré ». « Toute la population est au courant qu’il est prisonnier, mais on ne connait pas la vérité sur ses conditions de détention. Il a été arrêté car il n’a pas accepté l’interférence de l’Etat dans l’Eglise orthodoxe  ». Elle précise que le siège du patriarcat est aujourd’hui vacant.

 

Source

Voir notre article sur le sujet

L’Érythrée et la persécution chrétienne

Comments are closed.