La France de Simone Veil et de Lucien Neuwirth ?

N’étant plus soutenu par Sens Commun, parce qu’il a accepté de revenir sur l’idée même d’une réécriture de la loi Taubira, Nicolas Sarkozy veut faire une campagne identitaire. Par identité, n’entendons pas seulement des éléments objectifs, comme la langue ou la culture, mais également certains choix dits sociétaux. L’intéressé y inclut aussi l’avortement et la contraception, si l’on en croit cet extrait d’un discours prononcé le 10 octobre 2016 :

Jamais je n’accepterai des pratiques qui remettent en cause cette conquête, de l’égalité des droits entre l’homme et la femme. Nous sommes en France, dans le pays des grands combats de Simone Veil et de Lucien Neuwirth, et chez nous l’homme serre la main de la femme ; le médecin ne se choisit pas en fonction de son sexe ; la femme n’est soumise à aucune pression vestimentaire parce qu’elle est libre.

Vous avez lu : “le pays des grands combats de Simone Veil et de Lucien Neuwirth”. L’identité de la France se résumerait-elle à ces questions d’entrave à la fécondité ? Le discours avait pour titre : “Allez dire que la France doit rester une grande nation !” Qu’est-ce que la grandeur ? Une certaine licence dans les mœurs que l’on oppose à l’islam ? On comprend qu’un certain discours autoritaire bloque et rebute les catholiques qui n’en peuvent plus des déconstructions.

Comments are closed.