La mairie de Paray-le-Monial contrainte de retirer sa crèche

Confectionnée par des personnes handicapées de Bethléem, ville jumelée avec Paray-le-Monial, la crèche déposée dans le hall d’accueil de la mairie va devoir être retirée.

Vendredi 23 décembre, le tribunal administratif de Dijon a effectivement donné gain de cause à la ligue des Droits de l’homme et ordonné son retrait  : “il n’y a aucune tradition de crèche en Bourgogne” déclare la ligue des droits de l’homme, son avocate accuse le maire de vouloir “imposer des signes catholiques. D’ailleurs, il dit lui-même dans le journal municipal que la religion catholique doit avoir sa place“.

C’est absurde” répond Jean-Marc Nesme, maire de Paray-le-Monial. “Je ne comprends pas que le tribunal administratif ait jugé différemment à Lyon dans le Rhône et à Beaucaire dans le Gard. Je suis très surpris, on n’est plus dans un pays de liberté, on n’a pas le droit de penser“.

La commune, qui a 15 jours pour déposer un recours, est également condamnée à verser 1000€ à la ligue de droits de l’homme. Le maire a assuré qu’il les paierait sur ses fonds propres.

Source

Comments are closed.