La mondialisation rend le dialogue interreligieux nécessaire

A l’occasion d’une conférence à la Grégorienne sur le thème “Lumière et paix, Chrétiens et Hindous en dialogue”, le cardinal Tauran, président du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux, a souligné la nécessité du dialogue à l’heure de la mondialisation.

Plus serein avec les Hindous qu’avec l’islam (voir son entretien lors de l’Assemblée plénière des évêques de France), le cardinal Tauran voit les Chrétiens et les Hindoux, comme « messagers de paix et des constructeurs de communion, en contrepoint à tous ceux qui sèment conflit, division et intolérance ».

« Les religions prêchent l’amour, la compassion et l’unité, pas la haine » et citant Benoît XVI,« la violence est l’antithèse de la religion et contribue à la détruire ».

Rappelant un thème qui lui est cher il a réaffirmé que « les religions ne sont pas la cause des problèmes, mais font plutôt partie de la solution des problèmes créés par des fanatiques religieux avec des intérêts cachés ». Une conviction qu’il a appuyé en citant le pape François « la paix signifie le pardon, la guérison des blessures, le dépassement des clôtures mentales, la collaboration pour construire un monde meilleur, et apprendre l’art de la communion réciproque »

Source

Comments are closed.