La nuit de la Divine Miséricorde

Il est 3 heures cette nuit du 22 au 23 avril 2017. Lève-toi ! Mets-toi à genoux au pied de ton lit… dans le coin prière de ta maison… dans la chapelle ou l’église… Seul, ou en famille. Lève-toi et implore ma Miséricorde !

J’ai besoin que tu te lèves cette nuit du 22 au 23 avril 2017. Tu sais que le dimanche d’après Pâques est appelé, suite à ma demande à Soeur Faustine, et grâce à Saint Jean Paul II, le dimanche de la Miséricorde Divine

Alors, lève-toi… Devance l’aurore ! La nuit est faite pour pleurer tes péchés, ceux de ta famille, de ton pays ; pour prier, pour implorer. Pour réparer.

Lève-toi. J’ai besoin que tu m’offres cette heure. Ce moment, ces heures avant que ne se lève le jour. Viens implorer ma Miséricorde à travers le chapelet que j’ai enseigné à Soeur Faustine. A travers la Neuvaine à ma Divine Miséricorde. Viens, s’il te plaît. Donne-moi ce temps de prière. Tu as du mal à te lever, rien d’anormal, le démon ne veut pas que tu plonges dans ma Miséricorde. Il fera tout pour que tu restes au lit. Il sait qu’il perd l’âme qui implore ma Miséricorde.

Oui, viens. Lève-toi. Courage. J’ai besoin de combler ton âme. J’ai besoin de déverser dans ton âme ma Miséricorde. Tu en as besoin. Et en auras bien besoin.

Viens. Lève-toi. Il est trois heures. Lève-toi pour toi. Pour le salut de ton âme ! Lève-toi ; j’ai tant à te dire, à écrire sur ton âme. J’ai tant de grâces à déverser dans les âmes dont tu portes le souci, les intentions, le poids…

Lève-toi ! Implore Miséricorde pour ton âme. Implore Miséricorde pour ta famille, tes amis. Ta paroisse, ton pays que j’aime tant et qui me fait tant souffrir par son apostasie et ses lois contre la famille et la vie dont tu as été peut-être aussi complice. Viens, je veux te guérir. Guérir son âme. Guérir des blessures de ton âme. Et j’offrirai des guérisons physiques en grand nombre. Je débloquerai des situations qui, pour toi, sont impossibles. Je veux rendre ton coeur doux et humble, le sortant de ses duretés, de ses aveuglements.

Je te promets. Oui, lève-toi cette nuit. Il est 3 heures. Je te promets un tsunami de grâces. De paix, de conversion, de refaire des couples qui se sont divisés il y a peu ou longetmps. Je te promets d’exaucer tes demandes. Je te promets les vocations dont l’Eglise a besoin … je viendrais appeler au milieu de ta famille des jeunes pour être prêtre, missionnaire, religieuses. Je te promets des grâces de pardon entre époux. Je te promets des grâces de protecvtion pour ta famille, comme a été protégée la famille du peintre de l’icône de la Miséricorde Divine.

Il est 3 heures. Lève-toi. Je compte sur toi. Je t’en supplie. Ne me laisse pas seul cette nuit de la Miséricorde !

Lève-toi. Entre dans le grand silence de la nuit. La Force du silence, sa fécondité.

Sa gratuité.

… « Parce que tu sais tout, Seigneur. Tu sais que je T’aime ! »

Source

NB : La chapelle de l’Evangile de la Vie (entrée rue du Saint-Sacrement à Bollène 84500) sera ouverte un peu avant trois heures du matin, pour prier ensemble le chapelet de la Miséricorde Divine à trois heures. Puis, prière silencieuse devant Jésus présent dans l’Eucharistie. 

Comments are closed.