La paix remise en cause en Colombie – L’intervention du pape

Le Saint-Père a reçu vendredi 16 décembre dernier le président colombien,  Juan Manuel Santos Calderon, ainsi que son prédécesseur, Alvaro Uribe Velez, opposé aux accords de paix avec les FARC.

Si la photo frappe et peut donner l’image d’une Eglise médiatrice de paix, la réalité est bien plus complexe et l’Eglise se trouve en position de véritable protagoniste.

La population, à la surprise générale, a rejeté par référendum les accords de paix signés entre le gouvernement colombien et les FARC. Les propositions remodelées ne satisfont pas encore l’opposition que mène l’ancien président. Or, parmi les motifs de refus se trouvent de lourdes questions de fond telle la théorie du genre, comme  nous vous le rapportions ici.

A l’issu de cette rencontre, l’ancien président a rappelé que le dialogue restait ouvert.

Comments are closed.