La presse et Manuel Valls feront-ils des excuses publiques au cardinal Barbarin ?

On se souvient de la tempête médiatique qui aurait bien aimé emporter le cardinal Barbarin pour non dénonciation de faits pédophiles au printemps dernier. A l’époque, Manuel Valls appelait le primat des Gaules à “prendre ses responsabilités”…

Nous venons d’apprendre dans la plus grande discrétion que le parquet avait classé sans suite, en décembre dernier, la plainte du porte-parole du ministère de l’intérieur.

Mais médias et ancien premier ministre restent bien silencieux, alors que les mêmes médias continuent de charger l’Eglise sur le sujet douloureux de la pédophilie.

Comments are closed.