La traque des gendarmes qui vont à la messe… Cela rappelle certaines fiches…

Une association laïque a saisi le préfet de Moselle après la publication d’une photo de militaires lors d’une cérémonie de leur sainte patronne.

Des militaires en uniforme étaient début décembre dans l’église de Carling pour célébrer sainte Geneviève, leur patronne. Mais la fédération de Moselle de la libre-pensée y voit cette semaine, soit trois mois plus tard, « une rupture de la neutralité qui s’impose aux personnels de l’Etat ». La présence de gendarmes en uniforme durant un office religieux constitue, selon José Arias, président de l’association à l’origine du recours, « une invitation à reconnaître un culte ». « Que serait-il advenu s’ils avaient participé à une cérémonie bouddhiste ou à un rite maçonnique ? », s’interroge le militant laïc.

« C’est un marqueur fort de notre identité »
Le préfet de la Moselle est renvoyé à l’article L. 4121-2 du Code de défense. Celui-ci stipule que « les opinions ou croyances […] sont libres. Elles ne peuvent cependant être exprimées qu’en dehors du service et avec la réserve exigée par l’état militaire. Cette règle s’applique à tous les moyens d’expression. Elle ne fait pas obstacle au libre exercice des cultes dans les enceintes militaires ».

Les services préfectoraux confirment qu’une réponse est en cours mais refusent d’en livrer la teneur. De son côté, la gendarmerie défend cette tradition qui « constitue un marqueur fort de [notre] identité ». Elle rappelle, enfin, que les gendarmes ne sont pas tenus d’assister à l’office religieux.

 

Source Le Parisien

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.