L’abbé Lemaître, père du “Big Bang” mis à l’honneur par Google

L’abbé Lemaître, père du “Big Bang” mis à l’honneur par Google

Prêtre et cosmologiste, père de la théorie du Big Bang et ami d’Albert Einstein, l’abbé Georges Lemaître aurait eu 124 ans ce mardi 17 juillet. Celui qui a révolutionné la cosmologie avec sa théorie sur les origines de l’univers est donc mis à l’honneur par un Google Doodle.

Né en 1894 à Charleroi, Georges Lemaître participera à la Première Guerre mondiale en tant qu’officier d’artillerie dans l’armée belge. En 1923, il est ordonné prêtre. Mais l’homme n’était pas tourné vers le ciel que pour de raisons religieuses.

Après avoir étudié l’astronomie au séminaire, il poursuivra dès l’année de son ordination ses études auprès des meilleurs chercheurs, passant par la prestigieuse université de Cambrdige au Royaume-Uni, puis par le fameux MIT de Boston aux Etats-Unis. Il s’intéressera notamment aux travaux de son ami Albert Einstein sur lesquels il se basera pour élaborer sa théorie et révolutionner l’appréhension de l’univers.

Il écrira ainsi sur la vitesse de déplacement des galaxies et certains jugent encore que c’est d’abord à lui que l’ont doit la “loi de Hubble”, nommée d’après le physicien américain qui la théorisera. De cette idée, Georges Lemaître arrivera en 1931 à “l’hypothèse de l’atome primitif”, qui décrit un univers commençant par une singularité initiale.

Une idée qui provoquera un vent de contestation de la part d’une partie de la communauté scientifique attachée à un univers sans début ni fin. C’est d’ailleurs par moquerie que le terme “Big Bang” sera d’abord employé par un des opposants au prêtre-astronome belge.

Car s’il peut apparaître aujourd’hui étonnant qu’un homme d’Eglise ait théorisé l’origine de l’univers de manière scientifique, certains astronomes y ont vu la volonté de démontrer l’existence d’un instant de la création, plus compatible avec la bible.

De cette étrange double casquette, Georges Lemaître disait suivre “deux voies vers la vérité”. Il mourut en 1966 d’une leucémie, quelques mois après que la découverte dite “du fond diffus cosmologique” par Wilson et Penzias soit venue largement appuyer la théorie du Big Bang.

Retrouvez une conférence de M. Lambert prononcée au collège de France, il est professeur à l’Université de Namur en Belgique : “Entre création et commencement : Georges Lemaître et les débats philosophico-théologiques autour du Big Bang”

Source : France Soir

Articles liés

Partages