L’aide du pape aux migrants une aide hautement politisée ?

Nous avions publié l’annonce d’une aide du pape, à la Caritas grecque pour les migrants à hauteur de 100 000 euros. Une nouvelle intervention semble cette fois-ci créer la polémique.

Samedi soir, le cardinal Konrad Krajewski – ancien cérémoniaire pontifical, appelé par le pape François à transformer l’Aumônerie apostolique en bras exécuteur des œuvres charitables personnelles du Souverain Pontife – est allé en personne rouvrir les compteurs électriques de l’un des plus grands squats romains, coupés quelques jours plus tôt pour une ardoise de près de 300 000 euros.

Le problème, c’est que le squat où est intervenu le cardinal est un lieu éminemment politisé. Occupé par l’extrême-gauche romaine en 2013, il bénéficie du soutien du maire d’arrondissement du centre historique de Rome (Parti Démocratique) et de nombreux autres élus. Mieux, la fourniture d’électricité en est assurée par une entreprise semi-publique gérée par les maires de gauche de la région Émilie-Romagne. Ce n’est donc pas « l’ignoble » Matteo Salvini – auquel Mgr Krajewski a déclaré qu’il refuserait une bénédiction apostolique (Il Messaggero, le 4 mai 2019) – qui a plongé le squat dans l’obscurité mais une régie aux mains des amis politiques des squatteurs. Enfin, outre une centaine de familles, le squat abrite toute une série d’activités, y compris commerciales, qui profitent allègrement de l’illégalité qui entoure leur fonctionnement. Et se gardent bien de payer toute facture.

Pour InfoVaticana, le problème est d’abord politique

Dans ce cadre, il est difficile de ne pas qualifier le geste de Mgr Krajewski de geste politisé. Il lui suffisait d’attendre lundi matin pour régler la dette des occupants auprès du fournisseur et l’affaire était close. Dans ce cas, évidemment, la charité n’eût pas fait de bruit et il est regrettable de devoir penser que ce qui compte pour Mgr Krajewski, c’est que la charité pontificale soit au contraire objet de la plus grande publicité.

Retrouvez l’intégralité de l’article ici

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.