“L’ambition de la lettre des évêques aux “Français”, est de fournir des éléments de réflexion et de pointer dix exigences”

Même si les fidèles se comptent en millions, « nous avons voulu quelque chose qui ne soit pas les cathos pour les cathos », a précisé cette semaine à la presse le président de la CEF et archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier. Trois mille exemplaires ont été envoyés aux élus, partis, syndicats et autres interlocuteurs, selon le porte-parole des évêques, Mgr Olivier Ribadeau Dumas, qui évoque un « appel au dialogue sans hystérie ni raideur ». « L’ambition est de fournir des éléments de réflexion et de pointer dix exigences », selon Mgr Pontier : « Comment redonner un souffle, une vision commune pour que les Français, divers, puissent retrouver des raisons de vivre ensemble ? »

 

Dans un article paru aujourd’hui, Le Point présente la lettre des évêques de France aux “habitants de France”.

Les constats ne sont pas tendres. Sur la classe politique, pour commencer : « L’attitude et l’image de quelques-uns jettent le discrédit sur l’ensemble de ceux qui vivent l’engagement politique comme un service de leur pays »,”la parole a trop souvent été pervertie, utilisée, disqualifiée ». Dans la société, « la contestation est devenue le mode de fonctionnement habituel et la culture de l’affrontement semble prendre le pas sur celle du dialogue », déplorent les évêques, égratignant « réseaux sociaux et médias, surtout audiovisuels » : « On ne peut sans cesse jouer sur la com et l’audience. »

Comments are closed.