Lancement de l’audit pastoral et missionnaire du diocèse de Créteil

L’expérience du Synode de Créteil, cette « marche ensemble », vécue par plus de 10 000 diocésains en équipe, et par les 280 membres de l’Assemblée synodale, est appelée à continuer au-delà même de la conclusion du Synode, magnifiquement fêtée le 16 octobre 2016. C’est pourquoi figure dans les Actes du Synode le décret 36 :

« Pour continuer de progresser dans l’apprentissage de la culture synodale entamé ces deux dernières années, je décide de créer, après consultation du Conseil pastoral diocésain, une commission d’audit pastoral et missionnaire, chargée d’évaluer la manière dont s’articulent paroisses, secteurs, mouvements, services diocésains et conseils de l’Evêque. Elle me fera des propositions pour mettre concrètement en œuvre la synodalité. »

Un audit pour quels objectifs ?

Le Synode a fixé les orientations pastorales et missionnaires du Diocèse pour les années à venir. Elles sont classées en 5 thèmes :

• l’évangélisation dans la rencontre et le dialogue,

• l’annonce de Jésus-Christ et le service évangélique de l’humain,

• Vivre et partager la joie de l’Evangile,

• La symphonie des vocations,

• L’urgence de l’initiation chrétienne des jeunes générations.

Mgr Santier en a tiré les orientations concrètes en publiant les 39 décrets contenus dans les Actes du Synode diocésain.

Il faut maintenant regarder si l’organisation du Diocèse dans son fonctionnement au quotidien, permet bien de mettre en œuvre les orientations retenues, et d’envisager les « conversions pastorales », avec les changements concrets qui s’imposent, en ce qui concerne :

• d’une part, les relations entre paroisses, secteurs, services diocésains, mouvements, associations de fidèles, les aumôneries, l’enseignement catholique, les conseils de l’Evêque…

• d’autre part l’articulation des missions confiées aux divers acteurs de la mission selon leurs vocations propres : Evêque, prêtres, diacres, laïcs en mission ecclésiale (LEME), consacré(e)s et autres laïcs en responsabilité.

Comment cela va-t-il se passer ?

Mgr Santier a décidé de lancer l’audit pastoral et missionnaire prévu dans le décret 36 des Actes du Synode en créant une Commission d’Audit formée de 8 membres, appelés en fonction :

• de leur connaissance de l’organisation et du fonctionnement actuels du diocèse ;

• de leur expérience de ce type de démarche,

• de leur expérience de la vie en Église.

Comme il était prévu dans le décret 36, le contenu de cette démarche a été soumis au Conseil pastoral diocésain, dont la composition et les compétences ont été renouvelées et élargies lors de la rentrée 2016-2017. Ce conseil est l’instance de référence de la Commission d’Audit, aux travaux de laquelle ses membres seront associés en fonction de leur disponibilité.

Le rôle de la Commission d’Audit est de se mettre à l’écoute des différents acteurs de la mission de l’Église dans notre Diocèse (responsables de secteurs, curés et chargés de paroisse, diacres, LEME, responsables de mouvement, responsables de services diocésains) afin de discerner sur quels points les fonctionnements concrets du diocèse doivent être révisés afin de permettre la mise en œuvre des orientations tirées du Synode.

De mai à juin 2017 des réunions de travail sont planifiées :

• Avec l’ensemble des curés et responsables de secteur le 18 mai ;

• Avec l’ensemble des LEME le 8 juin ;

• Avec l’ensemble des responsables de mouvements le 9 juin ;

• Avec l’ensemble des diacres le 14 juin,

• Avec l’ensemble des responsables des services diocésains le 22 juin.

De septembre à décembre 2017, une série d’entretiens individuels ou collectifs permettra d’affiner les résultats des séances de travail précédentes. Ils auront lieu avec certains acteurs de la mission de l’Église (équipes d’animation paroissiale, conseils économiques de paroisse, équipes pastorales de secteurs et conseils économiques de secteur, responsables de services diocésains, de mouvements, conseils de l’Evêque…). La Commission pourra aussi faire parvenir des questionnaires en ligne à d’autres acteurs. Ces travaux devront permettre de produire un état des lieux précis, basé sur les questions-clés identifiées. Cet état des lieux sera présenté au Conseil pastoral diocésain, qui décidera des modalités de sa diffusion aux acteurs concernés.

 

De janvier à avril 2018, s’ouvrira une phase d’élaboration des propositions concrètes qui seront soumises à l’avis des différents conseils de l’Evêque. Puis seront prises des décisions, pour une première mise en œuvre à partir du mois de septembre 2018, ainsi que les mesures d’accompagnement nécessaires.

Une démarche d’audit qui se veut elle-même synodale

Il ne s’agit pas de refaire le Synode, mais de réfléchir aux conditions concrètes de sa mise en œuvre et aux conversions pastorales que cela réclame. Il ne s’agit pas d’un travail d’experts en chambre, mais d’une démarche d’écoute des acteurs engagés sur le terrain dans les diverses dimensions de l’organisation.

Une démarche qui respectera la confidentialité des échanges

La parole est appelée à circuler librement : le contenu des réunions et des entretiens restera confidentiel, et on veillera à ce que les membres de la Commission n’aient pas de relation liée à leurs fonctions avec les instances et avec les personnes qu’ils seront appelés à interviewer.

La Commission remercie par avance tous ceux qui seront sollicités pour des entretiens pour le temps qu’ils y consacreront, et pour toutes les idées qu’ils exprimeront.

Les membres de la commission d’audit pastoral et missionnaire :

Gérard Testard

Coordinateur de la Commission, modérateur des assemblées synodales du Synode de Créteil, ancien président de Fondacio, expérience d’accompagnement de communautés ecclésiales

Jean-Luc Boulot

Econome de secteur, expert-comptable

Philippe Delerive

Accompagnateur spirituel du Mouvement chrétien des cadres et dirigeants pour le Val-de-Marne, dirigeant d’une société de conseil

P. Henri-Jérôme Gagey

Vicaire général

Sylviane Guénard

Déléguée épiscopale (Apostolat des laïcs, LEME, pastorale en cités populaires, solidarité)

Philippe Guyard

Econome diocésain

P. Michel Jourdain

Responsable du secteur Choisy-Thiais, Curé de la paroisse Saint-Louis de Choisy-Le-Roi

Cécile Marque

Membre de l’Equipe d’animation paroissiale de la paroisse Notre Dame du Rosaire de Saint-Maur-Des-Fossés, expérience de chef de projet en ressources humaines dans le secteur bancaire

Pour joindre la Commission d’audit : synodeD36@eveche-creteil.cef.fr

Comments are closed.