L’avenir des chrétiens en Orient : témoignage du père Jean Samer Nassif à Brest

L’AVENIR DES CHRÉTIENS EN ORIENT
Témoignage et prédication du père Jean Samer Nassif, prêtre maronite du Liban, conférencier-prédicateur de l’AED. 

Eglise Saint Martin
SAMEDI 22 AVRIL 2017
A la messe paroissiale de 18h

Eglise Saint Michel
DIMANCHE 23 AVRIL 2017
à la messe paroissiale de 8h45

Eglise Saint Louis
DIMANCHE 23 AVRIL 2017
aux messes paroissiales de 10h30 et 18h30

Quête et vente de livres de l’AED à la fin des messes au profit des chrétiens réfugiés d’Irak et de Syrie.

Les chrétiens d’Orient sont les héritiers directs de la foi des premiers chrétiens. Comme eux, ils sont confrontés à la discrimination ou à la persécution.
En Syrie et en Irak, beaucoup d’entre eux ont été poussés à l’exil dans des conditions dramatiques.
Aujourd’hui, ils vivent précairement dans les camps de réfugiés du Liban, de Jordanie, de Turquie et du Kurdistan irakien, dans l’espoir de pouvoir un jour retourner chez eux.
Le départ des chrétiens d’Orient représente un appauvrissement pour tous. Leur maintien ou leur retour au pays est synonyme d’espoir, dans des sociétés marquées par la violence, plongées dans des conflits interminables. Car, fidèles à leur vocation, les chrétiens d’Orient sont des bâtisseurs de ponts entre les multiples communautés ethniques et religieuses qui composent cette région du monde.
Le père Jean Samer Nassif vient nous en parler, au nom de l’AED (Aide à l’Eglise en détresse). Avec lui, avec l’AED qu’il représente, nous pouvons entendre le courageux témoignage de foi des chrétiens d’Orient et répondre à leurs appels, dans la prière et le partage.

Le Père Jean Samer NASSIF
Aîné d’une famille de quatre enfants, Jean Samer Nassif est né le 20 mai 1967 à Deir-el-Kamar, au Liban, dans le Chouf, lieu de rencontre entre chrétiens et druzes.
Ordonné prêtre en 1993 pour le diocèse de Saïda (le Sidon biblique), nommé curé de paroisse puis professeur de catéchèse à l’Institut St Paul de Harissa, il est ensuite envoyé par son évêque en France pour approfondir sa formation en catéchèse et en théologie. Il rejoint l’AED (Aide à l’Eglise en Détresse) en 2003 pour un service de prédications et de conférences.

L’AED (Aide à l’Eglise en détresse)
Fondée en 1947 l’AED est une Fondation de droit pontifical dont la mission est de venir en aide aux Eglises locales du monde entier, éprouvées par la persécution ou la grande pauvreté.
L’action de l’AED répond ainsi aux besoins pastoraux des Eglises dans plus de 130 pays du monde, du Brésil au Vietnam, de l’Inde au Soudan… Chaque année, l’AED reçoit des évêques et des congrégations religieuses du monde entier environ 7.000 appels d’aide, concernant essentiellement :
– la formation des séminaristes, des prêtres,
– la formation de catéchistes,
– l’aide d’existence pour prêtres, religieux, religieuses,
– la publication de livres religieux, bibles, en toutes les langues,
– la production d’émissions religieuses de radio
– la construction ou restauration d’églises, de couvents, de séminaires…
– l’achat de moyens de transport destinés à la pastorale des communautés dispersées
– l’aide caritative dans les camps de réfugiés (Syrie, Jordanie, Liban, Irak-Kurdistan…) et pour les victimes de catastrophes naturelles (Haïti, Philippines…).
600.000 chrétiens dans le monde (dont 70.000 en France) s’associent à la mission de l’AED et participent à sa triple action de solidarité spirituelle, d’information et de partage avec les Eglises souffrantes.

de à
Conférences/Formations NLQ
Carte

Comments are closed.