L’avortement augmente les risques de naissances prématurées

« On assiste à une légère augmentation des grossesses sous contraception et des réactions nuancées à la découverte de la grossesse ».
C’est une des choses que l’on apprend dans « l’enquête nationale périnatale 2016 » publiée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).
Ce rapport, fondé sur un échantillon de naissances représentatif de l’ensemble des naissances en France sur l’année, présente l’évolution des principaux indicateurs périnatals relatifs à la santé, aux pratiques médicales et aux facteurs de risque. Il décrit également l’organisation des soins dans les 517 maternités de France.

On apprend par ailleurs que :
« Le taux de prématurité […] a augmenté de manière régulière et significative entre 1995 (4,5 %) et 2016 (6,0 %). »
Plusieurs études semblent indiquer que l’avortement augmente les risques de naissances prématurées pour les grossesses ultérieures (Cf. Droit et prévention de l’avortement en Europe, Dir. Puppinck).

Source

Comments are closed.