Le cardinal Farrel : Humanae Vitae, “seule route doctrinale et de la sagesse de l’Église sur le mystère de la vie humaine”

À l’occasion de la sortie, il y a un an, de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia (19 mars 2016), le cardinal Kevin Farrell, préfet du nouveau dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, en a également profité pour saluer l’encyclique Humanae Vitae, dont c’est bientôt le 50ème anniversaire (1968-2018).

Ce texte avait fait coulé beaucoup d’encre dans l’Église. Sa publication avait été une véritable secousse dans le monde catholique. Elle fut même – et semble toujours – très mollement défendue par l’épiscopat. Ce document reste peu étudié.

Pour le cardinal Kevin Farell, le pape François a largement cité l’encyclique, dans sa dernière exhortation apostolique. Le préfet a constaté que l’encyclique de Paul VI était

Contredite et souvent mal comprise, parce que souvent réduite à un problème de pilule en négligeant l’enseignement principal : l’inséparabilité des aspects unitif et procréatif de l’union conjugale

En outre, il a souligné que l’encyclique, même si sa publication pouvait “être particulièrement difficile”, faisait partie « de la seule route doctrinale et de la sagesse de l’Église sur le mystère de la vie humaine ».

Source : ZENITH.

Comments are closed.