Le cardinal Sandri célèbre une messe pour les catholiques de rite oriental

Le cardinal Leo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, a célébré une messe, le 2 décembre 2016. Cette messe s’inscrit dans la neuvaine de l’Immaculée conception qui a lieu dans la basilique des Saints Apôtres. La célébration a eu lieu en présence de membres des communautés catholiques des différents rites orientaux (rites byzantin, arménien, chaldéen, syriaque et copte). Ainsi, on a pu entendre des chants en arabe, en roumain, en slavon, en ukrainien et en malayalam.

Comme le rapporte l’agence ZENITH, c’était le cinquantième année de l’ordination sacerdotale du cardinal argentin (2 décembre 1967) ainsi que le centenaire de la fondation de la Congrégation pour les Églises orientales et de l’Institut pontifical oriental. Le cardinal Leo Sandri a également mentionné la situation des chrétiens d’Orient, souhaitant «  que les paroles d’Isaïe soit un auspice de paix pour le monde entier et en particulier pour le bien-aimé Moyen-Orient, pour l’Ukraine et tous les peuples et les Églises suivis par la Congrégation orientale : ‘Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire’  » (Is 29, 17-24). « Ces dimensions du mal, avant d’être extirpées du monde, a constaté le cardinal, doivent toujours être vaincues avant tout dans les cœurs de chacun de nous ». Il a achevé son homélie par une « prière pour toutes les Églises orientales représentées ici, beaucoup desquelles subissent de terribles afflictions dans leur patrie ».

Source : ZENITH.

Comments are closed.