Le cardinal Vingt-Trois revient sur l’assemblée plénière de Lourdes. Islam, les évêques ne sont pas iréniques

L’absence de Mgr Pontier à Lourdes s’est traduite par l’absence de discours d’ouverture et de clôture. Le cardinal Vingt-Trois revient donc sur cette session, pour KTO.

Il reprend le sens de la démarche de jeûne et prières, démarche de repentance sur l’attitude et les négligences de l’Eglise en ce qui concerne la pédophilie.

L’archevêque de Paris commente aussi leur rencontre avec le cardinal Tauran qui a permis une prise de conscience de la question islamique au niveau mondial. Une difficulté qui se rencontre partout. Comment connaître les difficultés des communautés islamiques, comment trouver un interlocuteur qui accepte d’être interlocuteur ?

Pour le prélat, les évêques ne sont pas iréniques, ils sont porteurs d’une forme de relation avec les responsables musulmans. Ils se trouvent face à des musulmans pour la rencontre et d’autres pour la conquête.

Un discours plus enrobé, moins net et plus embrouillé que celui du cardinal Tauran et qui traduit l’embarras réel de l’épiscopat face à la question islamique. Question qui place l’épiscopat français à la croisée des chemins de l’histoire. On retrouve dans la gêne prudente du cardinal Vingt-Trois à la fois le poids d’années d’irénisme (dont la lettre aux habitants de France est un signe) et la violence du réel qui s’abat sur le christianisme.

On sent bien qu’il y a comme un “défaut de logiciel”. Les évêques sont confrontés à une réalité qui les secoue, comme tout catholique, mais qui semble aller à rebours de toute une manière de penser le monde qui, force est de le constater, n’est plus adaptée au temps que nous vivons.

 

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Xavier Ravier

Website:

Comments are closed.