Le document des évêques américains rappelle que l’on ne peut communier en état de péché mortel

Le document des évêques américains rappelle que l’on ne peut communier en état de péché mortel

Si le texte sur l’Eucharistie des évêques américains adopté cette semaine n’aborde pas explicitement l’accès à la communion de la part des personnes favorables à l’avortement, il faut néanmoins souligner qu’il rappelle très clairement l’impossibilité de communier en état de péché mortel. « Le mystère de l’Eucharistie dans la vie de l’Église » a été adopté par les évêques américains de manière quasi consensuelle (par 222 voix contre 8). Il traduit un compromis entre une majorité qui voulait intégrer la question de l’accès à la communion des personnes publiques favorables à l’avortement et la minorité qui ne souhaitait pas traiter de cette question. En optant pour une voie moyenne, le texte n’aborde plus cette problématique particulière, mais il renvoie à une considération générale qui, si l’on est logique, exclut tout accès indigne à la communion…

En effet, si on lit le paragraphe 47 du document, l’affirmation est très claire :

Comme l’Église l’a toujours enseigné, une personne qui reçoit la sainte communion alors qu’elle est en état de péché mortel non seulement ne reçoit pas la grâce du sacrement, mais commet le péché de sacrilège en ne montrant pas la révérence due au corps et au sang du Christ

 

Articles liés

Partages