Le fait de nous consacrer à Marie est vraiment une manière privilégiée et efficace de vivre notre foi ecclésiale et personnelle dans le Christ

Dimanche 2 juillet, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, a consacré son diocèse au Cœur Immaculé de la Vierge Marie, au cours des vêpres, en la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.

Lors de son allocution, il explique le sens de cette démarche de consécration, qu’elle soit vécue de manière personnelle, familiale, ou bien en paroisse, diocèse.

Nous avons retranscrit pour vous l’essentiel de son propos, tant il nous est apparu que ce qui est dit ici pour le Canada est ô combien transposable à ce côté-ci de l’Atlantique : 

A l’invitation de la Conférence des évêques catholiques du Canada, chaque évêque est invité à consacrer son diocèse ou éparchie au Cœur Immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie. Ayant débuté avec les premiers missionnaires jésuites, qui ont consacré leur mission à Marie Immaculée, un certain nombre de diocèses, éparchies, paroisses, écoles, villes et bâtiments, ont depuis été nommés en Son honneur.

La toute première façon de comprendre en quoi consiste une consécration vient du point de vue de Dieu lui-même, car c’est Lui, d’abord et avant tout, qui nous consacre. Par le baptême, Dieu fait de nous ses enfants adoptifs et nous confère Sa propre sainteté et vie d’amour. Une deuxième façon complémentaire de comprendre la consécration se situe au point de vue de notre expérience humaine et chrétienne. Nous consacrer à Lui personnellement, c’est prendre une décision pleine de foi dans laquelle notre réponse à l’amour de Dieu pour nous est nôtre, d’une façon unique. Un acte personnel de consécration est un moyen de mieux nous approprier notre appel chrétien et à continuer de vivre l’Alliance avec notre Dieu. C’est le renouvellement de notre propre consécration du baptême, dans la forme particulière d’un engagement personnel pris volontairement dans la foi, de vivre en communion plus profonde avec Notre Seigneur, en nous dévouant à Lui et à Son royaume avec plus de ferveur.

Le fait de nous consacrer à Marie est vraiment une manière privilégiée et efficace de vivre notre foi ecclésiale et personnelle dans le Christ. En nous confiant au soin et à la protection maternels de la Vierge Marie, nous bénéficions de son intercession, en joignant nos faibles efforts à ses prières puissantes et à sa proximité avec Jésus.

Chez nous (..) vous le savez, il y a un nombre important de diocèses, éparchies, paroisses, écoles, rues, édifices, groupes, mouvements, instituts de vie consacrée et d’institutions variées qui portent le nom de la Vierge Marie. L’humble Vierge de Nazareth fait indéniablement partie intégrante de notre patrimoine chrétien et de notre histoire religieuse. En consacrant aujourd’hui à nouveau notre pays à Dieu ou encore en nous consacrant nous-mêmes et en consacrant nos familles, nous ne faisons qu’imiter la manière dont le Christ a choisi de s’unir à nous et à notre humanité.

Dans cette prière, nous demandons au Seigneur de grandir en sainteté et à être des partenaires actifs pour bâtir le Royaume. Par cette consécration à la Vierge Marie, prions ensemble pour que notre pays soit protégé et pour que notre peuple soit mieux disposé à entendre la Bonne Nouvelle qu’est l’évangile de Jésus-Christ.

Prions également pour que nous devenions des disciples missionnaires disponibles et désireux de partager le trésor de notre foi.

Allocution à écouter ici : 

Comments are closed.