Le libelle de Mgr Vigano contre le pape François – P. de Plunkett

Le libelle de Mgr Vigano contre le pape François – P. de Plunkett

…est une manoeuvre américaine tordue menée par un personnage discuté, venue de l’aile “catholique” de l’ultradroite libérale-conservatrice, et visant à empêcher le pape de réformer l’Eglise :

Patrice de Plunkett réagit sur son blog à la lettre publiée par Mgr Vigano dont les éléments sont confirmés par un diplomate du Vatican :

Dossier si monstrueux  que Léon Bloy n’aurait pas hésité à y voir le vrai sujet des messages de La Salette, le scandale des prêtres abuseurs et des pédophiles est en soi d’une gravité infinie. Il appelle un traitement radical. Tolérance zéro et dénonciation à la justice. Filtrage vigilant dans les séminaires… Appliquées sur le terrain depuis dix ans avec des résultats, ces directives ont été édictées par Benoît XVI et confirmées par François, qui n’a donc pas à les annoncer de nouveau aujourd’hui.

Cependant c’est contre François que le scandale des abuseurs et pédophiles, relancé par le dossier de Pennsylvanie (remontant aux années 1940), est exploité aujourd’hui :  comme s’il était plus urgent d’abattre le pape que de cautériser l’abcès des abus dans l’Eglise.

La campagne contre François est menée parallèlement par deux camps, à “droite” et à “gauche” : 1. ceux qui haïssent très spécialement“Bergoglio” (parce qu’il dénonce le capitalisme néolibéral) ; 2. ceux qui combattent chaque pape (parce qu’ils voudraient voir disparaître l’Eglise, symbole d’un monde à abolir). Ultra-droite catho et cathophobes transhumanistes : normalement ces deux courants ne devraient pas converger. Mais contre François, ils convergent… C’est l’un des effets du drame des prêtres abuseurs et des pédophiles.

Pour preuve : aux Etats-Unis ce week-end, le lancement d’un libelle  anti-François par plusieurs publications proches de l’intégrisme et par le National Catholic Register, publication naguère honorable mais rachetée (2011) par EWTN, radio trumpiste “catho” allergique à la pensée socio-économique du pape. Libelle aussitôt exploité par l’autre camp : la mouvance “progressiste”, qui rêve d’un post-catholicisme sans repères ni structures. Entre ces deux courants adverses, les mobiles sont contraires mais l’objectif est le même : forcer le pape à partir.

Le libelle est rédigé par l’ex-nonce aux USA Carlo Maria Vigano. Ce seul nom fait tiquer les connaisseurs : le prélat Vigano est un personnage discuté.  Evincé en 2011 de l’IOR (la banque du Vatican) et furieux d’être ainsi “puni” et expédié outre-Atlantique par Benoît XVI, Mgr Vigano est impliqué en 2012 dans le scandale des Vatileaks ourdi (contre le même Benoît XVI) par les conservateurs de la Curie et leurs amis journalistes. Mis à la retraite en 2016, il se lie aux agitateurs de l’ultra-droite bergogliophobe et adhère aux dubia contre l’exhortation apostolique Amoris laetitia. Mgr Vigano ressurgit aujourd’hui en signant le libelle de onze feuillets dans lequel il demande froidement la démission du pape François.  Motif allégué : le cas de l’ex-cardinal McCarrick, lourdement sanctionné [*] par François en juillet dernier et sous le coup d’un procès canonique pour dépravation homosexuelle.  L’ex-nonce, pour sa part, affirme qu’avant de prendre cette décision le pape avait fait de McCarrick son “conseiller de confiance”…

L’initiative de Mgr Vigano est singulière, de la part d’un ex-nonce “soupçonné aux Etats-Unis d’avoir obligé le diocèse de Saint-Paul Minneapolis à enterrer une enquête pour attouchements sur mineurs à l’encontre de son archevêque, Mgr John Nienstedt” (La Croix, 26/08).

On voit plus clair dans les mobiles de Mgr Vigano quand on voit à quoi tend l’accusation d’avoir fait de McCarrick un “conseiller de confiance” :  la preuve en est, dit-il, que le pape a promu “les archevêques de Chicago et de Newark”.  Or ces deux archevêques, taxés de socialisme et de soutien aux immigrés, sont les bêtes noires de l’ultra-droite américaine…

En tout cas, voilà les aboyeurs de l’ultra-droite US (First things, Ross Douthat) rejoints par les post-cathos queer et trans, pour demander, d’une même voix, la démission du pape qui veut réformer en profondeur l’Eglise catholique !  Il y a là du mystère.

 

Je cède la parole à deux intervenants Facebook :

François Sarrazin 
Accusations de Vigano : à manier avec extrême prudence. Le nonce en question a lui-même protégé l’ancien archevêque de Minneapolis-Saint-Paul au Minnesota (qui était coupable de protéger des prêtres agresseurs) en ordonnant la destruction de preuves incriminantes… https://www.catholicculture.org/news/headlines/index.cfm

François Sarrazin 
Quant à des sanctions de Benoit XVI contre McCarrick lui imposant de se retirer de la vie publique, il se trouve que l’ancien archevêque de Washington a continué pendant des années à présider des ordinations médiatisées. Il a aussi mené une délégation œcuménique de prélats et d’universitaires américains pour un voyage en Irak (en novembre 2012) : https://www.law.edu/International…/delegation-nov2012.cfm

Bruno Moysan
A mon avis, il ne faut pas être naïf… Mc Carrick était membre du CSIS où il y avait aussi Zbig, Woolsey, Farland etc… il est probable que ses agissements étaient couverts, si agissements il y a eu, en échange d’un soutien sans faille à la défense du capitalisme américain et à la lutte contre le communisme dans le contexte de la guerre froide et de la fin de l’empire soviétique… ! On est dans un contexte géopolitique, dont faisait partie aussi J.-P. II, qui voyait dans le communisme un péril supérieur à celui des dérives de moeurs individuelles. Il y aurait d’ailleurs toute une étude à faire sur la relation entre un certain nombre de structures soi-disant d’Eglise violemment anti-communistes, et tout aussi activement pro-capitalistes, et la politique anti-communiste américaine voire des officines comme la CIA… On aurait probablement des surprises… Aujourd’hui, Mc Carrick a 87 ans, il ne sert plus à rien. Autant le sacrifier en essayant de faire tomber le Papa Francesco au passage dont le côté écolo et anti-capitaliste gêne véritablement…

Articles liés

Partages