Le Mans – Une pièce incitant à la haine du Christ, le préfet intervient

Les théâtres jumelés les Quinconces-L’Espal au Mans ont programmé les 10 et 11 avril Sur le concept du visage du fils de Dieu de Romeo Castellucci. Mais la préfecture de la Sarthe, réagissant à divers courriers de protestation émanant de catholiques intégristes, a demandé la suppression de la scène finale, d’une durée de douze minutes, dans laquelle des enfants portant des sacs à dos jettent des grenades factices sur le portrait du Christ d’Antonello di Messina.

Le préfet, via la Direction départementale de la cohésion sociale, a décidé de ne pas autoriser les neuf enfants à interpréter la scène « litigieuse ». Un communiqué précise : « Considérant l’âge des enfants retenus [le plus jeune ayant 9 ans, ndlr] pour la prestation et les caractéristiques de la scène à laquelle les mineurs devaient participer, le préfet de la Sarthe a refusé cette autorisation d’emploi par un arrêté préfectoral. Cet arrêté n’a pas vocation à interdire cette scène durant le spectacle, précise la préfecture, il vise uniquement à préserver les mineurs qui auraient dû y participer. »

 

Suite sur Libération

Comments are closed.