Le monde du livre et le livre du monde : deux visions de l’écologie

Pour participer à la journée de prière pour la Création, Infocatho vous propose de redécouvrir cet article de Vivien Hoch, publié le 6 juin 2017.

 

Alors que l’ONU, se lançait hier (5 juin 2017)dans sa journée de l’environnement, nous vous proposons une vision spirituelle et philosophique de l’écologie, avec une étude de Vivien Hoch

 

L’encyclique du pape François est sujette à de nombreuses interprétations ; laudatives quand on y voit une critique du « système », soupçonneuses quand on y voit un discours moralisateur et défaitiste. J’y vois pour ma part la réactivation d’une problématique théologique, qui a eu ses grandes heures à l’époque de l’opposition entre le franciscain Bonaventure et le dominicain Thomas d’Aquin sur la question de la théologie du monde créé. Pour saint Bonaventure, suivant en cela son fondateur saint François, le monde est un livre : on lit Dieu en lui, et il suffit d’ouvrir les yeux, comme frère François a ouvert les yeux sur la création ; c’est le livre du monde. Pour saint Thomas d’Aquin, la mission consiste plutôt à prêcher, et à transformer l’auditeur par le message : c’est le monde du livre. La vision chrétienne de la nature ne peut faire l’économie de ce débat.

Lire la suite sur Cyrano.net

Comments are closed.