Le pape confirme l’indissolubilité du mariage

Dans le processus de réforme du procès matrimonial, le pape François accorde une grande confiance au discernement des prêtres et des évêques, souligne Mgr Pio Vito Pinto. Dans un entretien à l’agence catholique italienne Sir publié le 1er mars 2017, le doyen de la Rote romaine assure que le pape, loin de nier l’indissolubilité du sacrement, la confirme.

« Avec l’Exhortation (apostolique) post-synodale Amoris laetitia et avec les deux Motu proprio sur le procès matrimonial, le pape François n’a jamais mis en doute l’indissolubilité du sacrement du mariage », affirme Mgr Pinto. Et« pour la confirmer, il a voulu donner une grande confiance aux curés de paroisse et aux évêques ».

Les pasteurs des Eglises locales ont en effet « le devoir de défendre la sacralité du lien matrimonial ». Ainsi, ajoute le doyen du tribunal d’appel du Vatican, « le Saint Père a confiance dans la consécration épiscopale ».

« Certes, ajoute-t-il, les évêques sont des hommes et comme tels ils peuvent aussi se tromper, mais dans leurs Eglises particulières ils sont ‘les docteurs authentiques, c’est-à-dire pourvus de l’autorité du Christ, prêchant au peuple qui leur est confié la foi qui doit régler leur pensée et leur conduite’ » (Lumen Gentium 25).

C’est au niveau local que doit se jouer le discernement, conclut Mgr Pinto : « Il faut une Eglise aux portes ouvertes : une Eglise en sortie, capable d’aller là où sont les personnes. L’Eglise vit dans la paroisse, et la paroisse est l’hôpital de campagne rêvé par le pape François, en mesure d’accueillir et de soigner ceux qui sont blessés de diverses façons par la vie ».

Source 

Voir à ce sujet la lettre aux curés sur la préparation au mariage

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.