Le pape demande l’onde positive des maires d’Europe et les remercie de leur travail

Les maires des grandes villes d’Europe se sont réunis à Rome ces derniers jours, à l’invitation de l’Académie pontificale des sciences. Le thème de ces travaux était : les réfugiés sont nos frères et sœurs.

Un thème que l’on sait cher au Saint-Père qui pourtant a préféré ne pas intervenir dans le colloque afin de “respecter la liberté de tous et de chacun”. Il a en revanche fait remettre à chacun des participants une lettre pour les remercier, assurant avoir suivi de près ces journées de travail.

Dans cette lettre postée sur Internet par Anne Hidalgo et qui fait le tour des médias actuellement, le Saint-Père remercie les élus pour le travail qu’ils font quotidiennement pour l’accueil des réfugiés.

 

 « Je vous remercie, écrit le pape, pour votre participation au colloque organisé, en réponse à mon initiative, à l’Académie pontificale des sciences. Pendant ces deux journées, j’en ai suivi de près les travaux, et j’ai eu connaissance des importantes conclusions qui en ont été tirées »

 

« Je sais vos initiatives vos batailles personnelles et les obstacles que vous devez surmonter. C’est pourquoi je souhaite vous exprimer mon admiration et ma gratitude pour votre action avisée et votre persévérance en faveur de nos frères et sœurs réfugiés. Ma porte vous sera toujours ouverte, à vous-mêmes et à ce nouveau réseau ».

Mais ce qui défraie la chronique n’est pas le contenu même du message, où finalement on reconnait bien le pape François et ses préoccupations. En revanche la signature est plus énigmatique et émoustille les médias, parfois moqueurs, souvent perplexes.

Je vous prie de bien vouloir prier pour moi ou de penser à moi en bien et de m’envoyer une onde positive.

La demande de penser à lui en bien, comme l’onde positive sont en effet assez surprenantes. En italien vouloir du bien, penser du bien est une formule assez courante dans la relation, mais envoyer une onde positive conserve tout de même une certaine trace d’ésotérisme qui, une fois encore demanderait une exégèse car il est possible d’interpréter de bien des manières ces ondes positives que nous pourrions voir comme une manière de bénédiction. Encore que bénir, dire du bien soit une forme de relation de bienveillance, à laquelle le pape appelle. Toutefois, bénir fait de cette “onde positive”, une grâce divine puisque la bénédiction d’un homme est en fait l’appel à la bénédiction divine. D’un côté la source est l’homme, de l’autre c’est Dieu et l’homme est un canal.

Cher lecteur
Chaque jour, Infocatho vous fournit des nouvelles pertinentes de l'Église catholique au sens le plus fort du terme, à travers les actions concrètes de chacune des Eglises locales.
Infocatho a besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que d’ici le 31 décembre 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Xavier Ravier

Website:

Comments are closed.