Le pape évoque le martyre quotidien en Irak

Ce jeudi 17 novembre 2017, le Pape recevait le patriarche de l’Église assyrienne de l’Orient, Mar Gewargis III, élu à la tête de cette antique Église, le 20 septembre 2015. Lors de cette rencontre, le Pape François est revenu sur la situation actuelle en Syrie et en Irak, et sur le martyre quotidien vécu par les communautés chrétiennes présentes sur place.

« Là, a-t-il rappelé, se déverse sur des centaines de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes, la violence terrible de conflits sanglants, qu’aucune motivation ne peut justifier ou permettre. Là, nos frères et sœurs chrétiens, ainsi que diverses minorités religieuses et ethniques sont malheureusement habitués à souffrir quotidiennement de grandes épreuves ».  « Au milieu de tant de douleur dont nous implorons la fin, nous voyons chaque jour des chrétiens qui parcourent le chemin de croix, suivant avec douceur les traces de Jésus, s’unissant à Lui, qui nous a réconciliés avec sa croix, et ‘en sa personne a tué la haine’ ».

 

Le Saint-Père a également repris le thème de l’œcuménisme du sang.

“Comme le sang du Christ, répandu par amour, a réconcilié et uni, faisant jaillir l’Eglise, ainsi le sang des martyrs est-il la graine de l’unité des chrétiens”.

De son côté, indique Radio Vatican, Mar Gewargis a appelé à « une grande réunion internationale de tous les patriarches et primats des Églises apostoliques » afin de mieux comprendre « l’actuel dilemme des Chrétiens du Moyen Orient », contraints à l’exil face aux violences qui ensanglantent la région…

Comments are closed.