Le président du Burkina Faso reçu au Vatican

« Au cours de cette audience, le Président du Faso qui est accompagné par des responsables religieux du Burkina Faso évoquera avec le Souverain Pontife, les questions d’intérêt commun aux deux Etats et explorera les pistes pour leur renforcement », précise la même source qui ajoute : « Le Président Roch Marc Christian Kaboré saisira cette opportunité à lui offerte pour écouter Sa Sainteté et lui réitérer, ainsi qu’aux Autorités Vaticanes, l’expression sincère et renouvelée de son respect et de sa reconnaissance personnels ainsi que la gratitude du peuple burkinabè pour les prières et les pieuses pensées dont le Burkina Faso a bénéficié durant ces derniers moments difficiles. »

 

Tel était le communiqué de la présidence du Burkina Faso, annonçant la visite du président Kaboré au Vatican ce 20 octobre 2016.

L’objectif à visiblement été atteint si l’on en juge le communiqué publié à l’issu de cette rencontre

Ces entretiens qualifiés de « cordiaux » ont permis de souligner « les bonnes relations entre le Saint-Siège et le Burkina Faso » et « l’importante contribution de l’Eglise dans le domaine éducatif et sanitaire ». Dans ce contexte, peut-on lire dans un communiqué de la salle de presse du Saint-Siège, les deux parties ont exprimé le souhait « que les rapports bilatéraux soient consolidés grâce notamment aux instruments juridiques prévus par le droit international ».

 

Le Burkina Faso (dont la traduction signifie “pays des hommes intègres”) abrite le siège de la Fondation Saint Jean Paul II pour le Sahel.

Source

Comments are closed.