Le Saint-Siège s’inquiète de la possible destruction totale des chrétiens au Moyen-Orient

Mgr Auza, représentant le Saint-Siège à L’ONU est intervenu lors d’un débat sur « la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne », ce 19 octobre 2016.

 

Il a évoqué la situation dramatique des populations chrétiennes et autres minorités au Moyen-Orient.

« Pendant que nous parlons, des chrétiens et d’autres minorités ethniques et religieuses sont sur le point de connaitre une destruction totaletout comme leurs monastères, églises, lieux et objets de culte quand ils ne sont pas déjà réduits à la poussière »

La question palestinienne est à inclure dans le contexte de la crise au Moyen-Orient, où « les cadavres sous les ruines et les réfugiés errants » témoignent d’un « mépris cynique et du piétinement du droit international humanitaire ». Mgr Auza a dénoncé une « persécution barbare »

Pour le prélat la solution est dans la coexistance des deux Etats, telles que définies en 1947 qui selon lui « détient la meilleure promesse »

 « Si Israël et la Palestine ne sont pas d’accord pour exister côte à côte, réconciliés et souverains dans les frontières définies d’un commun accord et internationalement reconnues, la paix restera un rêve lointain et la sécurité une illusion ».

Par ailleurs, Mgr Auza a pointer du doigt les responsabilités internationales.

« Les États soutenant des groupes de clients doivent arrêter le flux d’armes et de munitions dans la région. (…) Les hommes fous prêchant la haine et l’incitation à la violence au nom de Dieu doivent être arrêtés. Tous sont appelés (…) à une plus grande solidarité, de sorte que l’aide humanitaire et des programmes spécifiques pour les plus vulnérables puissent être assurés ».

 

Source

 

Retrouvez le discours

Comments are closed.