Le Vatican cautionnerait-il le trafic d’organes en Chine ?

Alors que le pape multiplie les appels contre le trafic d’êtres humains, que les évêques de Colombie mettent en garde contre un possible trafic d’organes dans leur pays, l’Académie Pontificale des Sciences cautionnerait-elle la pratique peu catholique de la Chine en la matière ?

C’est en tout cas ce que reprochent certains experts éthiques au colloque organisé sur le thème le 7 février dernier à l’invitation de la prestigieuse académie.

Des experts en éthique, rapporte ReinformationTV, et des avocats des droits de l’homme ont vivement critiqué le Vatican, mardi, pour avoir invité un haut responsable de la santé en Chine à une conférence qui se penche depuis hier sur le trafic d’organes. La question du prélèvement d’organes sur des condamnés à mort en Chine est au centre de cette contestation car, quoi qu’en dise la Chine, il n’y a pas selon ces experts suffisamment d’assurance à ce sujet.

 

C’est l’Académie pontificale des sciences qui a invité Huang Jiefu, chargé précisément de la supervision et de la révision de l’activité de transplantation d’organes en Chine, au risque d’apparaître comme donnant sa caution à des pratiques dénoncées dans le monde entier, et qui ne semblent pas avoir pris fin.

En savoir plus

 

Comments are closed.