Former les séminaristes, selon le cœur du pape François

Le don de la vocation presbytérale.

La congrégation pour le clergé sort ce 8 décembre 2016 un nouveau document visant à remettre la formation des séminaristes au centre. Remettre au cente de quoi ? Si l’on comprend bien la présentation faite par le cardinal :

« relancer, renouveler, mettre au centre » la formation sacerdotale, sous l’impulsion du pape François « avec la spiritualité et la prophétie qui caractérisent sa parole ».

La vie fraternelle est aussi mise en avant, ainsi qu’un certain nombre de qualités pastorales

« Le pasteur apprendra à sortir de ses certitudes préconçues, et ne considérera pas le ministère comme une série de choses à faire, ou de normes à appliquer, mais il fera de sa vie un « lieu » d’accueil et d’écoute de Dieu et de ses frères » (n. 120).

A plusieurs endroits on retrouve l’impulsion que souhaite donner le pape à l’Eglise qu’il veut moins juridique et plus pastorale. Néanmoins il faudra attendre une lecture plus approfondie du document pour savoir quelle formation sera remise au centre.

De nombreux essais ont été faits, souvent en dehors de la ratio elle-même, mais pas toujours très heureux. Ils ont, dans bien des cas, conduit à un apauvrissement intellectuel des formations et des conflits quant à la dimension spirituelle de cette formation.

Un candidat aux tendances homosexuelles ne peut être admis à l’ordination diaconale, réaffirme le document.

Comments are closed.