L’écologie : une bonne idée mal gérée

de Christian Lambert Ancien Ambassadeur de France :

 

On en parle tous les jours. L’écologie est à la mode depuis une dizaine d’années et a été politisée à tel point que Macron, une fois élu, a supplié Nicolas Hulot de faire partie de son gouvernement comme ministre d’État. Mais, après plus d’un an d’impuissance, Nicolas Hulot vient de donner sa démission. On en fait toute une affaire. Qu’en est-il en réalité ? Le climat et la pollution devaient être maîtrisés, la France montrant la voie. Ce fut la Cop 21 avec Fabius, lumière du monde futur. Mais, assez rapidement, on arrêta d’en parler. Les États-Unis, grands pollueurs, n’ont aucune envie d’adhérer à un accord contraignant. La Chine, également grand pollueur, dit oui, tout en étant décidée à ne rien faire. De toute façon, personne n’ira contrôler les centrales à charbon du Szetchuan. Bref, cet immense projet paraît tombé à l’eau. Les grandes puissances fabriquent à tours de bras des voitures à essence dans une concurrence acharnée et jamais le trafic aérien n’a été aussi dense. Brigitte Bardot avec bon sens a pu dire que Nicolas Hulot ne servait à rien. Il en a tiré les conclusions et il a été remplacé par un autre ministre de l’Écologie qui ne servira à rien non plus. On se garde bien, en effet, de dire que le climat varie avec les époques, ce que pourtant on apprend dès l’école primaire. L’Europe a ainsi connu des périodes glaciaires, puis tropicales, avec la faune qui existe maintenant en Afrique centrale. Nous sommes tout simplement dans une période de réchauffement qui s’aggrave avec la pollution due notamment aux 39 millions de voitures qui, en France, circulent jour et nuit et qui seront prochainement 40 millions. Ce que l’on ne nous dit pas non plus – on n’en parle jamais –, c’est que les mers et les océans sont devenus de gigantesques dépotoirs, des sortes de tout-à-l’égout, à un point tel que plusieurs plages du midi de la France ont été interdites, car l’eau y était polluée par une grande quantité de bactéries d’origine fécale (sic). Charmant, surtout pour ceux qui « boivent la tasse » ! Passer des heures dans une chaleur accablante, coincé dans 800 km

source les4verité hebdo

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.