L’édito – « Ah non je ne prierai pas pour ce type (le pape) »

L’édito – « Ah non je ne prierai pas pour ce type (le pape) »

Ce n’est pas la première fois qu’InfoCatho lance une chaîne de prière pour le pape ou la curie et les réactions sont diverses, voire violentes, comme elles ont pu l’être lorsque nous avons lancé une chaîne de prière pour Emmanuel Macron. Il suffit d’aller dans les commentaires Facebook pour voir le déferlement d’indignations ou de haine, en soit fort surprenant venant de catholiques. Dans un autre édito, nous avons évoqué cette violence et les raisons, parfois très compréhensibles, qui pouvaient conduire à de telles défiances. Pour autant, nous voudrions rappeler que lorsque nous appelons à prier pour quelqu’un, à fortiori lorsqu’il s’agit d’une personnalité publique, il ne s’agit pas de soutenir sa politique surtout lorsque, dans le cas d’Emmanuel Macron, il y a un vide abyssal entre la foi catholique et les projets mis en œuvre. Au contraire, il s’agit de prier pour que Dieu accompagne les décideurs, les convertissent et leurs ouvre les yeux quand ils s’égarent, les encourager quand ils avancent dans les ténèbres, les soutienne dans leurs épreuves et enfin il s’agit de confier leur charge à Dieu. Je dirais, finalement, que les opposants au pape, comme à Emmanuel Macron, devraient, au contraire, redoubler de prière. La haine est toujours révélatrice d’un mal-être, comme la colère, d’une impuissance face à l’injustice (réelle ou ressentie). Nous, catholiques, avons, par la prière, l’incroyable grâce de surpasser l’impuissance humaine. Encore faut-il faire monter au Ciel suffisamment de suppliques.

Articles liés

Partages