L’édito – Ces méchants médias cathos qui s’en prennent au pape, ne font que répondre à la lettre au peuple de Dieu

 

L’affaire Mc Carrick a pris un tournant ennuyeux avec ce qu’il est désormais convenu d’appeler le témoignage Vigano. Un raz de marée sexuel qui pourrait (voudrait ?) se muer en tsunami pontifical, au point que la première affaire semble totalement occultée par la seconde qui pourtant lui est intimement liée. InfoCatho a abondement relayé ces deux pans d’un même scandale, afin d’informer en toute transparence les catholiques et nos lecteurs non catholiques. Je ne reviendrai donc pas sur le choix de la rédaction déjà exposé dans un précédent édito de se faire l’écho de ces « remous en eaux troubles » autour du prédateur Mc Carrick. Nous avons autant que possible voulu relayer les faits bruts et les débats qu’ils ont suscité. Mais force nous a été de constater que très peu prennent le parti du Saint-Père et ceux qui le font (que nous avons publié) n’ont pas de vrais arguments. On pourrait croire que les « partisans » du pape préfèrent, comme lui le silence. Mais les faits sont têtus et de plus en plus il apparait évident que les propos de Mgr Vigano sont tous vérifiables et vérifiés. La question se pose alors et sur les réseaux sociaux avec une certaine virulence, pourquoi les médias catholiques relaient-ils ces informations qui font scandales ? Personnellement je poserais la question autrement. Comment se fait-il que les médias non catholiques si prompts à tirer à vue sur les prêtres, évêques et cardinaux qui ont couverts des abus sexuels ou les ont commis, sont bruyamment silencieux autour de cette affaire ? Pour protéger un pape qu’ils aiment bien ? L’occasion serait tout de même trop belle de faire vaciller l’Eglise si eux, qui se veulent tout puissant et faiseurs de princes, pouvaient le faire démissionner. La réponse à cette question est peut-être à voir dans les réalités de l’affaire Mc Carrick qui tiennent moins à la pédophilie qu’à l’éphébophilie, en d’autres termes, à l’homosexualité et ses pratiques disons « excessives » (pour ne pas encourir la censure de la bonne pensée lobbyiste). La presse non catholique a bien plus à perdre si le scandale américain dévoile au grand monde la réalité de tout un milieu dont eux, comme bien des politiques, sont des acteurs concernés à divers degrés.

Alors les méchants médias catholiques, eux, entendent tout autant faire la lumière sans restriction que pointer du doigt la vérité de la gangrène vaticane. Que le pape ait couvert le cardinal Mc Carrick et d’autres agissements de la curie semble malheureusement indéniable. Mais plus grave est le silence coupable du monde catholique sur cet aspect de l’Eglise. Aussi répondant à la lettre au peuple de Dieu du pape François, les médias catholiques font remonter des ténèbres ce pot de pu qui gangrène l’Eglise et particulièrement la curie. Et quelque soit le scandale, celui d’un tel silence depuis des décennies et plus encore, l’est bien plus.

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.