L’édito du jour – Entre terre et Ciel se trouve notre quotidien

Pris dans le tourbillon des obligations quotidiennes et de la routine parfois répétitive des semaines et des années, nous filons droit notre chemin, oubliant souvent qu’il se situe entre Ciel et terre. Êtres pétris de glaise et sans cesse ramenés à elle par nos passions, nos péchés, nos vices ou nos attachements quelques fois excessifs à cette vallée de larmes, nous avançons vaille que vaille vers la finalité ultime de toute notre vie, ce Ciel qu’en réalité nous n’espérons pas toujours aussi vite que nous le souhaiterions. Tendus par création vers le Ciel, les créatures humaines que nous sommes sont de facto entre Ciel et terre. Et notre vie consiste non à renier cette terre, mais en faire le marchepied du Ciel.

La Toussaint nous rappelle  aussi que si notre trajectoire de vie nous conduit de la terre au Ciel (ou pas), nous sommes déjà entre terre et Ciel dans le quotidien de nos vies. L’univers invisible des anges et des saints côtoie ce monde visible dans lequel ils évoluent, différemment, mais avec nous. Si les puissances célestes et divines sont nos compagnons de vie, les puissances infernales ne sont pas moins présentent sur cette route qu’elles amient à parsemer d’embûches. Et ainsi, en nous, en nôtre âme et dans notre vie, se livre un combat surnaturel quotidien entre un satan qui voudrait ruiner notre liberté et notre capacité d’aimer et les innombrables secours envoyés par la Providence pour nous aider à vivre en enfants de Dieu dès à présent.  Nous sommes entre Ciel et Terre, ce n’est pas qu’une tension existentielle, c’est une réalité concrète et charnelle dont nous ne goûtons souvent pas assez le miel.

Belle et sainte fête de la Toussaint

 

L’équipe de rédaction

Comments are closed.